Rénovation énergétique : 75 000 logements concernés en 2018

Rénovation énergétique : 75 000 logements concernés en 2018

La rénovation des logements anciens fait partie des priorités du gouvernement, qui souhaite éradiquer les « passoires énergétiques ». En 2018, plus de 75 000 propriétaires devraient bénéficier d'une aide pour rénover leur maison. 

Jusqu’à 10 000 € d’aide à la rénovation énergétique

En 2018, avec son programme « Habiter Mieux », l'Anah (Agence nationale de l'habitat) s'engage à rénover 75 000 logements sur le plan énergétique. Depuis janvier, le dispositif destiné aux propriétaires occupants d’une maison de plus de 15 ans s’est élargi, avec le lancement de l’offre « Habiter Mieux Agilité ». Cette nouvelle aide participe au financement d'un type de travaux de rénovation énergétique parmi les plus efficaces (changement du mode de chauffage, isolation de combles et des murs). L'aide financière peut aller jusqu'à 10 000 € et est cumulable avec le crédit d'impôt transition énergétique (CITE), l'éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et la vente des certificats d'économie d'énergie obtenus grâce aux travaux. Le critère des conditions de ressources reste le même que pour toutes les aides de l'Anah et les travaux doivent obligatoirement être réalisés par une entreprise Reconnue garant de l'environnement (RGE).

Plafonds Rénovation Énergétique
Pour bénéficier d’une offre « Habiter Mieux », il ne faut pas dépasser les plafonds fixés. © Anah

Les logements « E et F » exclus de la location ?

Les logements de classe énergétique E et F pourraient être exclus de la location à partir de 2026. C'est l'une des mesures envisagées par le gouvernement dans le cadre du plan de rénovation énergétique des bâtiments, qui devrait être dévoilé d'ici une quinzaine de jours. 

Programme « Habiter Mieux » : un gain énergétique d’au moins 25 %

Malgré le lancement de cette nouvelle offre, « Habiter Mieux Sérénité », créée en 2011, à destination des propriétaires aux revenus modestes, reste le principal dispositif de l’Anah. Il participe au financement d'un « bouquet de travaux », c’est-à-dire un ensemble de travaux réalisés en même temps, et permettant un gain énergétique d’au moins 25 %. Le montant maximum de cette aide est compris entre 7 000 et 10 000 €, en fonction des ressources du propriétaire. Une prime pouvant aller jusqu‘à 1 600 ou 2 000 € est également versée pour le gain énergétique obtenu. A noter qu'en 2018, les travaux n’ont pas besoin d’être réalisés par une entreprise RGE, mais devront l’être à partir du 1er janvier 2019. D'autre part, dès le début du projet, le propriétaire occupant est accompagné́ par un opérateur-conseil, qui l’aide dans ses démarches : diagnostic thermique, devis, aides bancaires disponibles, etc.. 

Bon à savoir

Le montant moyen de l’aide et de la prime attribuées aux propriétaires bénéficiaires était de 8 904 € en 2017, pour un montant moyen de travaux de 18 000 € hors taxes.