Revitalisation des centres-villes : 222 villes moyennes soutenues par le gouvernement

Revitalisation des centres-villes : 222 villes moyennes soutenues par le gouvernement

Pour éviter la « mort » des centres-villes, redoutée par de nombreux Français, le gouvernement vient de lancer un grand plan visant à les redynamiser. 222 villes moyennes, réparties sur l’ensemble du territoire, vont en bénéficier. 

Redynamisation des centres-villes : 5 Mds€ distribués sur 5 ans

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé une liste des 222 villes retenues dans le cadre du plan national « Action cœur de ville ». Coordonné par le CGET (Commissariat Général à l’Égalité des Territoires), ce dispositif de grande ampleur (5 Mds€ mobilisés sur 5 ans), qui sera mis en place dans les prochaines semaines, a pour objectif de redynamiser les centres des villes moyennes. « J’ai la conviction que les villes petites et moyennes doivent être le meilleur outil de redynamisation de nos territoires. Elles concentrent 23 % de la population française et 26 % de l’emploi. Leur vitalité est essentielle car elle profite à l’ensemble de leur bassin de vie, et plus largement aux territoires urbains et périurbains environnants. Le cœur de ville, dans toute la diversité du tissu urbain français, est le creuset où se noue à la fois la vie civique, la vie économique, la vie sociale », affirme Jacques Mézard.

Un plan gouvernemental pour améliorer la qualité de vie en cœur de ville

Réhabilitation et restructuration de l’habitat, développement économique et commercial équilibré, création d’emplois, transports et mobilité, amplification de l’offre éducative et des activités sportives et culturelles, mise en valeur de l’espace public et du patrimoine, développement des usages des outils numériques… le plan doit permettre d’améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes (soit 1 Français sur 4) et conforter le rôle de moteur de développement du territoire de celles-ci. Le plan est mis en œuvre avec les collectivités territoriales et fédère des acteurs publics et privés (Agence nationale de l’habitat, d’Action Logement, Caisse des dépôts…), au plan national comme au plan local. Notons que toutes les villes concernées vont signer un contrat cadre qui engage la commune, son intercommunalité́ et les partenaires du plan.