Travaux de rénovation énergétique : Plus d’un chantier sur deux ne serait pas fiable !

Travaux de rénovation énergétique : Plus d’un chantier sur deux ne serait pas fiable !
partage(s)

Une enquête de la répression des fraudes met en évidence que 57 % des entreprises contrôlées en 2015 ont eu tendance à flouer les propriétaires en matière de rénovation énergétique.

Les professionnels de la rénovation énergétique pointés du doigt

Le chiffre résonne comme un coup de tonnerre. Plus d’une entreprise sur deux (57 %), contrôlée par la répression des fraudes (DGCCRF) en 2015, enregistre une anomalie, comme l’a révélé Le Parisien-Aujourd'hui en France. Petit florilège des dites « anomalies » : devis « incompréhensibles » et « imprécis », travaux mal réalisés, particuliers pressés de verser un acompte avant le délai de rétractation ou encore logos officiels, les fameux RGE (Reconnu garant de l’environnement), usurpés ! Avec, dans ce dernier cas, des conséquences financières pénibles pour les particuliers, qui ne peuvent bénéficier du crédit d’impôt inhérent à ces travaux de rénovation énergétique… puisque les entreprises ne disposent pas du précieux label !

Bon à savoir

Il existe un bon moyen d’éviter les déboires de l’usurpation du RGE : consulter le moteur de recherche mis en place par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie qui recense toutes les entreprises titulaires de la qualification.

Attention aux faux professionnels RGE !

Dans les colonnes du Parisien, un expert de la DGCCRF explique : « Les faux professionnels peinent à évaluer techniquement les besoins. Les particuliers s’aperçoivent en général qu’ils ont été trompés après l’installation ». Quand ils en prennent conscience, les escrocs ont souvent disparu, « les sociétés changent souvent l’adresse de leur siège social ou n’hésitent pas à se mettre en liquidation ». Ces observations vont dans le sens de l’étude publiée le mois dernier par l’association de consommateurs, UFC-Que Choisir qui avait, entre autres, révélé ce chiffre hallucinant : 9 % des 37 artisans RGE qu’elle avait consultés n'effectuaient en amont qu'un diagnostic global. La Confédération de l’artisanat était cependant montée au créneau pour qualifier ces critères « d’injustes ».

Conseil SeLoger

Avant toutes démarches de rénovation énergétique, renseignez-vous sur les professionnels que vous souhaitez engager : tournez-vous vers de vrais professionnels qualifiés, comparez les modalités de paiement et méfiez-vous des frais additionnels.