Travaux publics : vers une accélération de la croissance en 2018

Travaux publics : vers une accélération de la croissance en 2018

Après 9 années de crise, le secteur des Travaux Publics montre enfin des signes de reprise. Si de nombreuses fragilités persistent, les perspectives d’activité pour 2018 sont encourageantes, avec une hausse de 4 % en valeur.

Travaux publics : la crise, c’est fini !

Après avoir traversé l’une des pires crises de son histoire entre 2007 et 2016, avec une baisse de chiffre d’affaires de 20 % et 30 000 emplois perdus, le secteur des Travaux Publics affiche des signaux encourageants depuis quelques mois. Néanmoins, selon une enquête de la FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics), le redressement de l’activité (facturations des entreprises) reste lent (+ 0,1 % sur 1 an) et progresse par à-coups. Ainsi, la fédération constate que les travaux réalisés repartent à la hausse en octobre (+ 3,4 % par rapport à octobre 2016), à la suite d’un 3e trimestre décevant. L’activité est notamment pénalisée par la fusion des intercommunalités en janvier 2017 et la faiblesse de la reprise de l’investissement local (+ 0,6 % selon les estimations du Projet de Loi de Finances 2018).

Chiffres Affaires Travaux Publics
De 2007 à 2016, les travaux publics ont traversé une crise historique. © FNTP

Activité : les signes encourageants se multiplient

Si le redémarrage de l’activité reste modéré, la bonne orientation d’un ensemble d’indicateurs (marchés conclus, appels d’offres, intérim, moral des chefs d’entreprises) est de bon augure pour l’évolution de l’activité. En effet, les marchés conclus ont progressé de 6,2 % sur les 10 premiers mois de l’année 2017 et les appels d’offres marchés publics destinés aux Travaux Publics ont augmenté de 4,2 % de janvier à novembre 2017. Grâce à ces chiffres encourageants, le moral des chefs d’entreprises s’améliore et la problématique de recrutement devient désormais la principale préoccupation des chefs d’entreprises : en octobre 2017, 35 % d’entre eux déclaraient être confrontés à un manque de main d’œuvre limitant leur production contre seulement 11 % en octobre 2016.

Moral Professionnel Travaux Publics
Le moral des professionnels est reparti à la hausse en 2017. © FNTP

Une accélération de la croissance prévue pour 2018

L’année 2018 devrait être exceptionnelle pour le secteur des Travaux Publics. La prévision d’activité s’établit à + 4 % en valeur (soit + 3 % en volume avec une hypothèse d’inflation de 1 %) dont 1,2 point de croissance serait assuré par la montée en puissance des travaux liés au Grand Paris Express (GPE). Hors chantiers du GPE, la reprise d’activité serait de + 2,8 % pour l’année 2018 (soit + 1,8 % en volume). L’activité devrait être portée par la reprise des investissements du bloc communal (+ 2,9 %), le secteur privé (+ 3 %) et les grands opérateurs (+ 7 %), qui représentent respectivement 40,5 %, 35,5 % et 20,9 % du chiffre d’affaires du secteur. Les deux défis à moyen terme pour le secteur sont la pérennisation de la croissance post-2018 et les enjeux en matière de formation et de recrutement. Face à ces enjeux, la Loi de programmation des infrastructures, qui devrait être votée au cours du 1er semestre 2018, sera déterminante.

Investissement Local 2018
En 2018, les investissements des collectivités locales devraient croître de 2,9 %. © FNTP