Votre pouvoir d'achat immobilier ville par ville !

Votre pouvoir d'achat immobilier ville par ville !
partage(s)

En matière d'immobilier, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Eh oui, votre pouvoir d'achat dépend de la ville où vous souhaitez acquérir votre logement. Découvrez où vous pouvez vous loger au meilleur prix... 

Des écarts importants de pouvoir d’achat immobilier selon la ville !

Si les conditions semblent réunies pour favoriser l’achat immobilier (les prix se sont stabilisés et les taux sont très bas), l’étude de vousfinancer.com met en exergue les écarts de pouvoir d’achat immobilier qui se creusent entre les principales villes du territoire. Le pouvoir d’achat immobilier dépend de deux principaux facteurs que sont le niveau de revenus et le prix au m². Or, les écarts entre ces deux facteurs créent des disparités importantes, et le plus étonnant reste que ces écarts sont souvent défavorables aux revenus les plus élevés.

On constate que ce sont dans les villes dans lesquelles les revenus moyens sont les plus élevés que le pouvoir d’achat réel est souvent le plus faible, Paris en tête bien sûr ou Lyon. A l’inverse, à Nîmes ou Saint-Etienne, en bas du classement en termes de revenus, la qualité de vie en matière de surface de logement est maximisée ». 

Jérôme Robin, président et fondateur de vousfinancer.com

Saint-Étienne, Nîmes, Marseille... Que pouvez-vous vous acheter ?

  • A Saint-Étienne, les habitants perçoivent des revenus deux fois moins élevés qu’à Paris, mais ils peuvent acheter un logement trois fois plus grand.
  • A Nîmes, les habitants ont des revenus équivalents à ceux des Stéphanois, mais ils peuvent emprunter 2 500 € de plus en moyenne car ils bénéficient de taux plus bas. Cependant, les Nîmois détiennent 18 m² de moins que les Stéphanois. 
  • A Lille, les habitants peuvent acheter en moyenne 42 m². C’est 16 m² de moins qu’à Clermont-Ferrand, alors que les revenus moyens sont les mêmes.
  • A Marseille, les habitants perçoivent des revenus 50 % moins élevés que les Parisiens. Ils peuvent cependant acheter 70 % de surface supplémentaire.
  • Les Parisiens peuvent emprunter en moyenne 218 000 €, et ce budget leur permet d’acheter un studio de 26 m². C’est 40 m² de moins que ce que peuvent acheter les Nîmois, alors que leurs revenus sont deux fois plus faibles que ceux des Parisiens, et que leur capacité d’emprunt est inférieure à 100 000 €.
  • A Nantes, les habitants ont des revenus inférieurs de 50 € par mois par rapport aux Bordelais. Pourtant, les Nantais peuvent acheter un logement d’une surface de 48,5 m² en moyenne, contre 42 m² pour les Bordelais. En effet, ces derniers subissent des prix immobiliers plus élevés d’environ 15 % par rapport aux Nantais.

Les points clés à retenir

Les taux d’emprunt sont historiquement bas et la capacité d’emprunt est maximisée. Cependant, il subsiste des écarts importants de pouvoir d’achat immobilier selon les villes françaises, si l’on prend en compte les revenus moyens des habitants par rapport aux prix au m².

La rédaction vous conseille :