Dans certains pays, on paye les emprunteurs !

Dans certains pays, on paye les emprunteurs !

Certains emprunteurs danois ou belges ont connu l’ivresse de ce que l’on appelle le taux négatif. Et en France, a-t-on une chance d'être payé pour l'octroi d'un crédit immobilier ?

Des emprunteurs gagnent de l’argent sur le crédit qu’ils remboursent

Les taux d'intérêt négatifs, c’est tutoyer le rêve. Dans quelques ;pays européens, certains emprunteurs gagnent de l’argent sur le crédit qu’ils remboursent, révèle le Figaro dans une récente enquête. Le taux de leur crédit immobilier à taux variable souscrit il y a quelques années passant sous zéro, ils ne paient plus les intérêts à la banque, c’est l’inverse qui se produit ! Les Danois ont goûté les premiers les saveurs de cette inversion de tendance (758 clients en 2015 de la Realkredit Danmark), certains Belges vont à leur tour s’en délecter. Le quotidien belge L’Écho assure en effet que quelques clients de BNP Paribas Fortis et d’ING ayant souscrit un emprunt à taux variable avant 2012 en seraient les heureux bénéficiaires.

Un client qui rembourse tous les mois 500 € en capital ne devra payer que 490 € si l’avantage représenté par le taux négatif se monte à 10 € ».

Le quotidien belge L’Écho

En France, cette situation est possible mais...

Ce type de situation serait rarissime, les banques ne proposant presque plus de taux variables ou alors à des conditions dissuasives. Certains heureux emprunteurs, qui s’étaient endettés en 2007 avec un taux variable (4,20 %), sans limite à la baisse, ont été heureux d’apprendre que leur crédit était devenu gratuit (0 %). Et si l’euribor 3 mois (tombé à -0,25 %) s’effrite toujours autant, la France ne tardera pas à rejoindre la Belgique et le Danemark.

Les poins clés à retenir

Si le taux de crédit immobilier à taux variable, souscrit il y a quelques années, passe en négatif, l'emprunteur ne paie plus les intérêts à la banque, c’est l’inverse qui se produit.

La rédaction vous conseille :