Grèce, les ratés de la taxe foncière

Grèce, les ratés de la taxe foncière
partage(s)

L’instauration de la nouvelle taxe foncière en Grèce touche beaucoup plus de personnes que prévu.

La nouvelle taxe foncière mise en place en Grèce provoque la colère de la population. Le Nouvel Obs et l’AFP relaient sur leur site respectif l’information selon laquelle l'instauration de cet impôt a entraîné un nombre important d’erreurs, entraînant au final un surcroît de sommes dues. Au final,  « environ un tiers des 6 millions de contribuables grecs, soit 2 millions de personnes », d’après l’hebdomadaire, serait redevable de la nouvelle taxe foncière.

Révision de la loi à venir

D’où une colère sourde montant au sein de la population. La Grèce a décidément beaucoup de mal à trouver l’impôt équitable. Cette taxe foncière a été instaurée en 2011 pour se substituer à un impôt directement prélevé « sur les factures d'électricité avec menace de déconnection si les contribuables refusaient de s'y soumettre », rappelle le Nouvel Obs. Le gouvernement a promis de réviser au plus vite la loi pour adoucir les effets de la taxe.