L’immobilier italien retrouve des couleurs

L’immobilier italien retrouve des couleurs
partage(s)

La situation s’améliore chez nos voisins transalpins. Il était temps... Après sept années de morosité, le marché immobilier italien repart à la hausse, mais cette reprise reste fragile.

Les derniers chiffres de l’Agence nationale du recouvrement l’attestent : le marché résidentiel italien présente de vrais signes de convalescence. Comme le rapportent Les Echos, « le volume des transactions est reparti légèrement à la hausse en 2014 (+1,8 % sur un an) ».  Du côté des ventes, elles sont aussi sources d’optimisme, avec une hausse de 5,5 % sur le dernier trimestre, sur l’année glissante (263 830 opérations). Les prix restent néanmoins en recul, de 0,8 % au second semestre.

Rome et Florence boostent les prix de l'immobilier

La reprise est spectaculaire à Rome (+14 %), à Florence (+13,3 %), dans une moindre mesure à Milan (+5 %) et Turin (+5,4 %). Milan a même récupéré dans ses filets le fonds souverain du Qatar qui a décidé de racheter tout un quartier d’affaires, Porta Nuova, bureaux et logements compris. Le fonds détenait déjà 40 % du quartier, a révélé la société italienne de développement immobilier Hines Italia. Le prix de la transaction reste inconnu. Mais « la valeur de marché du quartier Porta Nuova, qui comprend 25 bâtiments, dépasse les 2 milliards d'euros » selon Hines, cité par la presse italienne. Malgré ces bonnes nouvelles, ce rebond reste fragile, la prévision de croissance pour le dernier trimestre 2014 a été révisée à 0,5 % en rythme annuel (contre -0,3 % précédemment), soit son niveau le plus bas depuis 1999.

La rédaction vous conseille :