Les Chinois rachètent aussi les villes fantômes

Les Chinois rachètent aussi les villes fantômes
partage(s)

Une bourgade au nord de Vancouver, au Canada, a tapé dans l’œil d’un groupe immobilier chinois. Montant de la transaction : 1 million (de) $.

Vous aurez du mal à retenir le nom : China Zhong Ya Group Hebei Canada-China Co, investisseur chinois. Le plus important reste que ce groupe est le nouveau propriétaire de l'ancienne cité minière de Bradian, dans le Grand Nord canadien. Selon l'AFP, qui révèle l'information, la transaction remonte au 29 décembre dernier, pour environ un million de dollars, soit 710 000 euros.

Il faut rouler quatre heures vers le nord de Vancouver pour tomber sur cette ancienne cité minière où s’élèvent 22 bâtiments disséminés sur 20 hectares. Erigée au bon vieux temps de la ruée vers l'or, dans les années 1930, elle a perdu lentement mais sûrement sa population après la fermeture de la mine en 1971.

Une ville totalement à reconstruire

Le groupe chinois annonce clairement son intention de reconstruire la ville, information confirmée par l'agent immobilier en charge de la transaction. Mais l'opération sera longue. Il faudra, en effet, refaire totalement les égouts de la ville, le système de distribution d'eau et les rues, a déclaré aux médias locaux un de leurs représentants, Michael Mills. Les Asiatiques raffolent de la province de Colombie-Britannique et sont prêts à investir des sommes énormes dans l'immobilier de cette région. Pas sûr que la population locale apprécie énormément, les prix alentours ont flambé depuis ce vif intérêt asiatique.