A Londres, l’étudiant étranger incarne le locataire idéal

A Londres, l’étudiant étranger incarne le locataire idéal
partage(s)

Le marché locatif de luxe, à Londres, est en pleine expansion. Chaque année, près d’un milliard d’euros serait injecté par les riches parents d’étudiants étrangers.

Londres est l’une des villes les plus chères au monde

Se loger dans la capitable britanique coûte cher, très cher... Pas de quoi décourager les riches parents d’étudiants venant de Chine, de Russie ou encore de Malaisie, prêts à débourser des sommes conséquentes pour payer un pied-à-terre à leur rejeton dans les quartiers huppés de Londres. L’agence immobilière spécialisée, EJ Harris, a réussi à se faire une idée du phénomène : 107 000 étudiants internationaux, qui résident sur place, ont dépensé plus de 820 M€ dans des locations haut de gamme. Le budget prête presque à sourire : 100 000 € en moyenne par an, soit 2 000 € la location hebdomadaire. A titre comparatif, c’est trois fois plus que ce que gagnent les Britanniques chaque année : 36 000 € en moyenne...

Chiffre clés

Les étudiants étrangers dépensent en moyenne 2 000 € la semaine pour se loger.

Des étudiants ont la côte auprès des propriétaires

Sans surprise, ce sont dans les quartiers prisés du centre de Londres que les étudiants aiment s’installer : Mayfair, Knightsbridge au sud de Hyde Park ou encore South Kensington. Les plus aisés optent pour Abbey Lodge, un peu plus au nord, près de Regent's Park. Les grands appartements bien éclairés de Cadogan Gardens, près de Chelsea, sont particulièrement recherchés. « Ce sont de très bons locataires, très travailleurs et qui prennent leurs études au sérieux », rajoute-t-on chez EJ Harris. Ce sont les parents qui seront heureux de l’apprendre…

La rédaction vous conseille :