Miami Beach noyée sous les eaux en 2100 ?

Miami Beach noyée sous les eaux en 2100 ?
partage(s)

Les rues de Miami, en Floride, sont régulièrement inondées. Pour faire face à la montée des eaux, les autorités locales misent sur le boom immobilier. Etonnant, non ?

Miami Beach ne connaît pas la crise immobilière : les luxueuses tours s’élèvent vers le ciel et étalent fièrement la réputation de la riche ville américaine. Oui mais voilà, une autre crise, environnementale celle-là, place tous les êtres humains sur un même pied d’égalité. La montée du niveau de l’Atlantique pourrait tout simplement rayer Miami Beach de la carte.

Une telle menace pourrait faire changer la stratégie des autorités publiques. Ce n’est pas le cas. « A Miami Beach, ses effets (Ndlr, du changement climatique) se font déjà largement sentir. Les habitants se sont habitués à voir, de plus en plus souvent, les rues sous quelques centimètres d’eau salée », écrit le Figaro immobilier.

La ville de Miami est obligée de jouer les Shadok

Pour désengorger les artères, la municipalité a fait le choix d’installer un système de pompes pour un coût estimé entre 300 et 500 millions de dollars. Une note plutôt élevée, mais le boom de l’immobilier favorise les rentrées d’impôts fonciers qui ne cessent d’augmenter. « La ville a installé 25 des 80 pompes prévues et les résultats sont positifs. En octobre dernier, pendant la méga marée, les rues de la ville sont restées pratiquement au sec. Pour l’heure, les investisseurs continuent à faire de Miami Beach une cité réceptive. Jusqu’à quand ?

La rédaction vous conseille :