Emmanuel Macron vs Marine Le Pen : quelles sont leurs mesures pour le logement ?

Emmanuel Macron vs Marine Le Pen : quelles sont leurs mesures pour le logement ?

Ça y est, cette campagne, dont l’issue était très incertaine, a livré son premier verdict : Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont les 2 candidats qualifiés pour le second tour. Mais quelles sont leurs propositions pour le secteur de l’immobilier ?

Vers la fin de l’encadrement des loyers ?

Emmanuel Macron, souhaite « débrancher progressivement » l’encadrement des loyers. En parallèle, il propose de mettre en place un « bail mobilité » dans les zones tendues, pour faciliter l’accès des personnes précaires à la location dans le parc privé. Il serait conclu pour une durée de moins d’un an et inclurait des droits plus restreints pour le locataire. De son côté, Marine Le Pen reconnait que l’encadrement des loyers a permis de faire baisser les loyers, mais pense que ce n’est pas une solution à long terme. Elle propose donc de créer une « Protection Logement Jeune » pour faciliter l’accès au logement des jeunes, qu’ils soient étudiants ou salariés. Ce dispositif inclurait un grand plan de construction de logements étudiants et la revalorisation de 25 % des APL pour les jeunes de moins de 27 ans.

Quid de la fiscalité du logement ?

Marine Le Pen a annoncé qu'elle souhaitait baisser la taxe d’habitation pour les plus modestes tout en supprimant la prise en compte du patrimoine dans le calcul des APL. Elle veut aussi faciliter l’accès à la propriété en renforçant les dispositifs de prêts aidés et en réduisant les droits de mutation de 10 %. Emmanuel Macron, lui, prévoit de réformer en profondeur l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune). Il souhaite notamment supprimer « la part qui finance l’économie réelle » (la détention d’actions) pour concentrer l'impôt sur le capital non productif, et donc l’immobilier. Pour le candidat du mouvement « En Marche ! », il s’agit de transformer l’ISF en « Impôt sur la Fortune Immobilière ». De plus, Emmanuel Macron a annoncé sa volonté d'exonérer la taxe d'habitation 80 % des Français, et ce dès 2019.

Logements sociaux : leurs propositions

Emmanuel Macron aimerait plus de transparence dans les attributions des logements sociaux. A ce titre, il souhaite mettre en place un système de points, fondé sur certains critères (taille de la famille, niveau des ressources, lieu de recherche, etc.), qui, selon lui « permettra à chacun de connaître ses chances d’obtention d’un logement et le délai d’attente prévisible. » Par ailleurs, il veut construire 80 000 logements pour les jeunes au cours de son mandat. De son côté, Marine Le Pen propose que les Français soient prioritaires dans l’obtention d’un logement social, tout en le mobilisant vers les publics qui en ont le plus besoin. De plus, elle désire améliorer les conditions de rachat, par les locataires, de leur logement social. Son objectif ? Parvenir à 1 % du parc HLM vendu chaque année.