Logement : les mesures phares des candidats à la présidentielle 2017

Que proposent les candidats pour le secteur de l'immobilier ? © DCE
partage(s)

Le 1er tour de l’élection présidentielle approche à grands pas, pourtant le logement reste relativement absent des débats. Pour vous éclairer, découvrez les propositions emblématiques des principaux candidats : Hamon, Fillon, Le Pen, Mélenchon et Macron. 

Présidentielle 2017 : Fillon propose un bail homologué à loyer modéré

Pour François Fillon, candidat des Républicains, l’encadrement des loyers a rigidifié le marché de l’immobilier. Il propose donc de remplacer ce dispositif par un « bail homologué » octroyant des avantages fiscaux aux propriétaires-bailleurs pratiquant des loyers faibles « sur une longue période ». Une exonération de la taxe foncière sur 15 ans serait même accordée aux propriétaires louant un logement avec un « loyer social ». Ce nouveau type de bail inclurait également un processus accéléré pour réduire les délais d’expulsion en cas de non-paiement du loyer ainsi qu'une procédure de résiliation de bail facilitée en cas de comportement contraire au règlement intérieur d’une copropriété.

Locataires : la fin des garanties contraignantes 

Le bail homologué à loyer modéré interdirait certaines garanties « excessivement contraignantes » demandées aux locataires par les propriétaires.

Macron veut mettre en place le bail mobilité dans les zones tendues  

Emmanuel Macron, fondateur du mouvement « En Marche ! », veut faciliter l’accès des personnes précaires à la location dans le parc privé. Pour cela, il propose de mettre en place un « bail mobilité » dans les zones tendues. Celui-ci, contrairement aux baux actuels, serait conclu pour une durée de « moins d’un an » et inclurait « des droits plus restreints pour le locataire ». Pour l’ancien ministre de l’Economie, ce bail moins protecteur permettrait aux personnes en difficulté d'entrer plus facilement sur le marché de la location.

Candidats élection Présidentielle 2017 - Mesures pour le logement

Hamon met l’accent sur la rénovation énergétique

Benoit Hamon, candidat du Parti Socialiste, souhaite lancer un grand plan d’investissement dans la rénovation énergétique des bâtiments. Il veut notamment accélérer la rénovation thermique des logements sociaux et accompagner les initiatives du secteur privé avec « des aides renforcées et conditionnées au recours à des artisans labellisés ». Avec ce « plan massif », Benoit Hamon aura également une autre priorité : protéger les foyers en situation de précarité énergétique grâce à un « bouclier énergie » qui permettrait, selon lui, d’éviter les situations de privation.

Le Pen opte pour une Protection Logement Jeunes

Marine Le Pen a annoncé qu'elle souhaitait baisser la taxe d’habitation pour les plus modestes tout en supprimant la prise en compte du patrimoine dans le calcul des APL, afin de les pérénniser. Par ailleurs, la candidate à l’Elysée propose de créer une « Protection Logement Jeune » pour faciliter l’accès au logement des jeunes, qu’ils soient étudiants ou salariés. Ce dispositif inclurait un grand plan de construction de logements étudiants et la revalorisation de 25 % des APL pour les jeunes de moins de 27 ans.

Mélenchon veut une Sécurité Sociale du Logement

Jean-Luc Mélenchon, candidat de « La France Insoumise » (LFI) à la présidentielle, préconise la création d'une Sécurité Sociale du Logement qui protégerait les ménages précaires grâce à une Garantie Universelle des Loyers (GUL). Ce dispositif aurait pour mission de couvrir les impayés de loyers, par l’intermédiaire d’une Caisse de Solidarité Nationale. Pour le candidat à la présidentielle, cette mesure emblématique aurait le double avantage de supprimer les expulsions locatives tout en favorisant l’accès de tous à un logement digne.