Le Grand Paris Express : 200 km de nouvelles lignes de métro en Île-de-France

Le Grand Paris Express : 200 km de nouvelles lignes de métro en Île-de-France
partage(s)

Les 200 km de nouvelles voies du Grand Paris Express desserviront 68 gares flambant neuves. Vecteur de croissance économique, le réseau permettra la création de 115 000 emplois et réduira le temps de transport quotidien des Franciliens.

Le Grand Paris Express : des lignes automatisées pour des trajets plus rapides

Les 14 lignes de métro du réseau parisien seront à l’horizon 2030 complétées par 4 nouvelles, sans compter la prolongation de plusieurs lignes existantes de RER et de métro. Le nouveau réseau renforcera ainsi les transports existants en jouant sur l’intermodalité. Sur les futures gares du Grand Paris, 80 % seront interconnectées au réseau actuel. Tous les nouveaux trains seront automatisés, pour un gain de temps et de fiabilité : le métro devrait en moyenne atteindre les 55km/h. Autre fait notable, le Grand Paris Express sera 100 % accessible aux personnes à mobilité réduite.  

Bon à savoir

Vous pouvez découvrir votre futur temps de transport en vous connectant sur le simulateur de la Société du Grand Paris. 

Les nouvelles lignes de métro, des vecteurs de croissance économique 

Le réseau du Grand Paris Express semble profiter à tous. Si elles facilitent le quotidien des Franciliens, les nouvelles lignes seront également bénéfiques aux entreprises qui gagneront en accessibilité et productivité. Les nouveaux transports sont ainsi vecteur de croissance économique. Non seulement la création du Paris Grand Express à elle seule génère directement plus de 15 000 emplois d’ingénieurs et spécialistes, mais en plus elle favorise le développement économique en Île-de-France. Le Grand Paris Express est un projet d’utilité publique indéniable qui devrait à terme permettre la création de 115 000 emplois. Plus de 4 Mds d’€ de PIB par an sont également attendus en Île-de-France à compter des premières mises en service. 

Bon à savoir

Le Grand Paris, c’est aussi un véritable renouveau urbain avec la construction de 15 000 logements chaque année. 

Des stars de l’architecture pour concevoir 68 nouvelles gares

Pour concevoir les 68 nouvelles gares du Grand Paris, 37 équipes d’architectes se sont mobilisées. Parmi la grande majorité d’agences architecturales françaises, on retrouve également des figures internationales, comme Kengo Kuma en charge de la Gare Saint-Denis Pleyel ou bien encore Bjarke Ingels à la tête du projet Europacity au Bourget. Le Grand Paris concrétise ainsi une démarche architecturale sans précédent. Les gares ne sont plus pensées comme de simples lieux de passage, mais plutôt comme des espaces de vie, d’échanges et de culture. La gare est imaginée comme un équipement public parfaitement ancré dans le territoire qu’elle dessert et son quartier comme un lieu attractif qui cristallisera les innovations du XXIe siècle. 

Gare RER Le Bourget - Grand Paris Express
Ici, la nouvelle gare RER du Bourget. © Agence Elizabeth de Portzamparc

Un réseau de transports qui se construit dans le respect de l’environnement 

Si la construction du Paris Grand Express paraît titanesque, elle n’en est pas moins respectueuse de l’environnement. Le projet a longuement été réfléchi : toutes les étapes des travaux répondent à une logique environnementale. Avant extraction, les sols sont par exemple étudiés puis ils sont triés en fonction de leur qualité pour dans un troisième temps être réemployés. La gestion des eaux est également calculée avec soin, les eaux industrielles sont recyclées en fonction des solutions techniques. Quant à la biodiversité qui risquerait d’être endommagée par les constructions, des actions ont été pensées comme la création d’habitats naturels, ou la reforestation et la protection d’espaces boisés. 

Centre technique de Champigny
Le centre technique de Champigny est sujet à la création d'une toiture végétalisée. © Richez-Associés architectes