Les ventes de parkings stagnent en Île-de-France

Moins de quatre ménages sur dix ont une voiture en Île-de-france. © Sondem
partage(s)

Avec l’essor des transports en commun, le nombre des ventes des parkings franciliens ne décollent plus. Depuis 20 ans, les prix ont augmenté de 50 % contre 182 % pour les logements.

10 000 parkings vendus tous les ans en Île-de-France

D’après une étude publiée par la Chambre des notaires d’Île-de-France, les ventes de parking restent stables depuis 20 ans : « En trente ans, la population francilienne s'est accrue de plus de deux millions de personnes et le parc immobilier d'un million de logements, soit de près d'un quart. Pourtant, dans le même temps, le nombre de parkings vendus seuls a peu évolué et reste proche de 10 000 par an depuis 20 ans » précise la note de la Chambre des notaires d'Île-de-France.

Avec l’essor des transports en commun, plus besoin de voitures

Le fait que les ventes des parkings ne décollent plus s’explique notamment par l’essor des transports en commun qui permet une facilité de déplacements aux Franciliens. En effet, avec les différentes options des transports qui sont proposées par la région, moins de quatre ménages sur dix possèdent une voiture, soit deux fois moins que dans la France entière. Toutefois il existe des exceptions au sein même de la région notamment en grande couronne puisque les prix des parkings y ont davantage progressé.

Bon à savoir

A Paris, le taux d'équipement des ménages en voiture a chuté de 42 % en 2006 à 36 % en 2015, contre plus de 80 % en France.

Les ventes des appartements intègrent déjà les parkings

Si les ventes des parkings continuent à stagner c’est aussi parce que les parkings d'immeubles récents sont vendus attachés à un logement. D’après les notaires, même si moins de 5 % des appartements construits avant la Seconde Guerre mondiale sont vendus avec un parking, plus de 8 ventes d'appartements sur 10 intègrent un ou plusieurs parkings pour les immeubles construits à partir des années 1980. En conséquence, les prix des parkings ont moins progressé que ceux des logements : + 50 % pour les parkings contre 182 % pour les appartements.

Chiffres clés

  • Le prix médian d'une place de parking au premier semestre 2016 en Île-de-France était de 16 000 € contre 10 700 € en 1996.
  • A Paris, il était de 25 000 €, contre 18 000 € dans les Hauts-de-Seine, 13 000 € dans le Val-de-Marne et les Yvelines, 11 000 € en Seine-St-Denis et autour de 10 000 € dans les autres départements.