Stabilité des prix immobiliers et des volumes en Ile-de-France

Stabilité des prix immobiliers et des volumes en Ile-de-France
partage(s)

Les notaires franciliens font état, dans leur dernier baromètre, d’une stabilité des ventes et des prix immobiliers en Ile-de-France. Mais les meilleures années restent encore de lointains souvenirs.

Au dernier pointage, 38 780 logements anciens ont trouvé preneur sur Paris, soit une hausse de 3 % par rapport à la même période l'an dernier. Le grand vainqueur des derniers moins reste cependant le marché de la maison, qui a bondi de 8 %, tandis que celui de l’appartement avait tendance à stagner (+ 1 % pendant la période).

Mais il est encore loin le temps où les acteurs de l’immobilier avaient des mines moins moroses. Pour retrouver le niveau d’activité des dix dernières années, il faudrait, en plus, environ 4 700 ventes de logements anciens (soit 10 %) pour retrouver le niveau moyen d'activité des 10 dernières années.

Stagnation sur les prix sauf à Paris et en Seine-Saint-Denis

A Paris (+ 11 %) et en Seine-Saint-Denis (+ 10 %), l’augmentation des ventes est la plus sensible. Les prix connaissent une légère baisse (- 1,4 %) en Ile-de-France. Une tendance constatée depuis près de deux ans. Dans l’ancien, les prix ont baissé de 1,3 %, s’établissant en moyenne à 5 410 €/m².

Côté maison, la baisse des prix, de l’ordre de 3,3 % à la fin du deuxième trimestre 2014 (298 200 € en moyenne), se stabilise autour de 1,5 %.