[VIDEO] « Dans l'Ouest Parisien, 25 % des ventes sont réalisées au prix du mandat »

partage(s)

Arnaud Jorel, cofondateur de l’agence immobilière Sans vis-à-vis, apporte un coup d’œil éclairé sur l’état actuel et à venir du marché immobilier de l’Ouest parisien, et plus particulièrement dans la zone couvrant Puteaux, Courbevoie et Suresnes.

Se loger. Quels sont les prix moyens au m² sur Courbevoie, Puteaux et Suresnes ?

Arnaud Jorel. Dans les communes sur lesquelles nous sommes présents, à savoir Courbevoie, Puteaux et Suresnes, on observe des prix au m² qui vont de 4000 à 8000 €, en fonction des types de copropriétés, de l’année de construction et des qualités intrinsèques de chaque bien. Ceci nous amène effectivement à un prix moyen de l’ordre de 5800 € sur ces communes. Un montant qui, je pense, dans les années à venir, va avoir tendance à continuer d’augmenter puisque l’on constate déjà une évolution positive des prix sur les dernières années. On explique une future augmentation de prix du fait de notre position géographique à côté de La Défense, premier pôle économique d’Europe qui représente 30 % du PIB français. Nous avons donc une concentration très importante de cadres qui vont vouloir se loger, et il y a une pression aussi à ce niveau là parce que La Défense va attirer de nouvelles entreprises, et donc de nouveaux cadres ainsi qu’une demande de plus en plus importante.

La marge de négociation sur un bien immobilier dans votre secteur ?

La négociation évolue en fonction de l’activité du marché. Il est vrai que l’on voit les marges de négociation se réduire puisque l’on a effectivement un peu moins de biens sur le marché et un peu plus d’acquéreurs. Du coup, un déséquilibre se crée. La demande étant importante, les prix sont revus progressivement à la hausse et du coup, les négociations sont un peu plus faibles, d’autant qu’il y a parfois plusieurs acquéreurs sur un même bien. Tout ceci fait monter les prix, et on se rapproche de plus en plus du prix d’affichage. Il est vrai que cette année, nous avons observé beaucoup plus de prix de vente aux conditions du mandat que l’année dernière. Aujourd’hui, 20 à 25 % des ventes sont réalisées au prix du mandat.

L’arrivée de Eole et LN15, qui va avoir un impact très positif sur le secteur immobilier

Arnaud Jorel, cofondateur de l'agence « sans vis-à-vis »

Quels sont les délais moyens à la vente sur Courbevoie et Puteaux ?

On constate des délais de vente raccourcis, liés au fait que la demande est largement supérieure à l’offre. Notre agence, Sans vis-à-vis, comporte une particularité. Elle est en effet spécialisée dans les biens avec vue dégagée, voire avec vue panoramique. Un positionnement qui facilite l’effet coup de cœur que peuvent avoir certains acquéreurs, et qui peut engendrer un délai de vente réduit. Aujourd’hui, nous sommes plutôt à 4 semaines de délai, en moyenne, pour vendre un appartement.

Quels sont les quartiers cotés de Courbevoie, Puteaux et Suresnes ?

Le quartier le plus coté sur Courbevoie est le quartier de Bécon. Sur Puteaux, c’est le quartier de la Mairie, et sur Suresnes, le Parc du Château. Sur ces 3 secteurs, on peut « facilement » trouver des biens à vendre autour de 8000 € le mètre carré. Bien sûr, cela concerne des biens sans défaut, sur des copropriétés récentes. Pour des immeubles un peu plus anciens, même situés dans de bons quartiers, les prix vont difficilement pouvoir monter jusqu’à 8000 €.

A l'inverse quels sont pour vous les quartiers en devenir sur votre secteur ?

En ce qui concerne les quartiers qui pourraient être amenés à bouger dans les années à venir, sur Puteaux, je pense au quartier des Bergères. En pleine restructuration, avec la création d’une coulée verte qui va mener jusqu’à La Défense, il bénéficie de projets d’urbanisme plutôt positifs. Pour Suresnes, ce serait dans les hauteurs, dans la zone de la cité-jardin, où il y a également des programmes importants d’urbanisme avec notamment l’arrivée de Eole et LN15, qui va avoir un impact très positif sur le secteur. Sur Courbevoie, je pense au quartier Charras. Construit dans les années 70, il possède de grands ensembles, ainsi qu’un centre commercial qui commençait un peu à péricliter et qui va être entièrement réaménagé et repensé. Je pense que cela va avoir un effet positif sur ce quartier. En termes de prix, on ne va pas rattraper des quartiers comme Bécon, mais on va avoir tout de même un impact positif du fait d’un réaménagement profond de tout le secteur.

On est sur des secteurs où les loyers ne sont pas plafonnés, contrairement à la ville de Paris...

...un avantage significatif pour un investisseur en bordure de Paris

Investissement locatif et rentabilité sur votre secteur : quel est votre avis ?

Je pense que faire un investissement locatif sur les communes de Puteaux, Courbevoie et Suresnes reste un bon investissement. Pour cela, je donnerai deux bonnes raisons principales. La première, c’est que l’on est sur un marché très tendu donc le jour où un investisseur souhaite ressortir de son opération d’investissement, il n’aura aucun problème à retrouver un nouvel acquéreur. Le deuxième point important, c’est que l’on est sur des secteurs où les loyers ne sont pas plafonnés, contrairement à la ville de Paris où le propriétaire bailleur ne peut plus louer au montant qu’il souhaite. On est encore sur des loyers libres dans les secteurs de Courbevoie, Puteaux et Suresnes, et c’est un avantage aussi pour les investisseurs, qui restent pleinement maîtres de la propriété de leur bien.

Le Grand Paris, une aubaine pour l’immobilier à Courbevoie et Puteaux ?

Nous allons effectivement être directement impactés par le projet du Grand Paris puisque nous sommes concernés par 3 nouvelles gares : la gare de Courbevoie-Bécon, la gare de La Défense et la gare de Suresnes. Cela va apporter du service en plus, et donc une attractivité supplémentaire. Pour moi, ce nouveau projet ne va apporter que du positif dans nos secteurs et aura un impact haussier sur les prix de l’immobilier.

Vous recherchez un bien ? Les agences « sans vis-à-vis » sont à votre disposition.

Arnaud Jorel - cofondateur de l'agence « sans vis-à-vis »
Arnaud Jorel - cofondateur de l'agence « sans vis-à-vis »
L’agence « sans vis-à-vis » est spécialisée dans la vente, la location et la gestion de biens immobiliers avec vue dégagée dans les Hauts de seine.