Bordeaux : les prix de l'immobilier de prestige en hausse de 15 % sur 1 an

Bordeaux : les prix de l'immobilier de prestige en hausse de 15 % sur 1 an

Le marché de l'immobilier de prestige est en plein essor à Bordeaux. La demande est en forte hausse, tout comme les prix des biens qui ont augmenté de 15 % dans l’hyper-centre de la métropole girondine.

Bordeaux attire les cadres parisiens

Boostée par la nouvelle ligne à grande vitesse, qui la relie à Paris en 2 heures, l’économie bordelaise est en plein essor. Celle que l’on surnommait « la belle endormie » est désormais la ville préférée des Français, qui apprécient particulièrement son renouveau urbain. Bordeaux est devenue une véritable locomotive, dont le dynamisme profite à l’ensemble du Sud-Ouest. La métropole girondine attire une jeune population active, qui souhaite s’y installer pour profiter de sa qualité de vie. Mais la ville séduit également de nombreux cadres parisiens désireux de profiter de son dynamisme économique et de son environnement. « Dans un tel contexte, la demande pour l’immobilier haut de gamme ne cesse de croître », explique Aymeric Sabatié-Garat, Directeur de BARNES Bordeaux, société spécialisée dans l’immobilier résidentiel haut de gamme.

Bordeaux a la cote !

Pour s’installer, Bordeaux est devenue la destination favorite des Français.

Luxe : un marché immobilier restreint et des prix à la hausse

Les clients aisés recherchent principalement des maisons situées à l’ouest de Bordeaux, proches des parcs et des écoles, et des appartements de l’hyper-centre, principalement autour du Triangle d’Or (reliant la place Tourny, la place Gambetta et la place du Grand Théâtre), et des quais. Cependant, si le marché bordelais de l’immobilier de luxe est en plein essor, le nombre de biens haut de gamme reste limité sur la ville. Cette rareté engendre des prix en forte hausse en centre-ville et en périphérie. En un an, les prix des biens immobiliers de prestige ont augmenté de 15 % pour atteindre 6 000 € du m² en moyenne dans les quartiers les plus recherchés. « Cette hausse devrait se poursuivre dans les mois qui viennent, sans pour autant créer une bulle immobilière, la métropole bordelaise continuant de créer de nouveaux emplois et d’attirer de plus en plus d’entreprises », indique Aymeric Sabatié-Garat.

Bordeaux : les prix explosent sur le marché résidentiel « classique » 

Selon le baromètre LPI-SeLoger, les prix immobiliers atteignent des sommets à Bordeaux. Avec 4 353 € du m² (+ 11,9 % sur 1 an), c’est même la 2e ville la plus chère de France après Paris.