En 2017, pour acheter un logement, beaucoup de ménages parisiens ont quitté la capitale !

En 2017, pour acheter un logement, beaucoup de ménages parisiens ont quitté la capitale !

Les prix immobiliers parisiens n’ont cessé d’augmenter sur l’ensemble de l’année 2017. Et avec des prix de plus en plus élevés, certains ménages se sont retrouvés dans l'obligation de quitter la capitale pour acheter un logement.

Paris, capitale des... cadres !

Le montant moyen de vente dans l’ancien a atteint des sommets en 2017 : 208 759 €, soit une hausse de 1,2 % comparé à 2016 selon les derniers chiffres annoncés par le réseau Century 21. Une hausse des prix immobiliers d’autant plus observable au cœur de la capitale où les ménages ont dû compter en moyenne 452 545 € pour s’offrir un logement de rêve… soit 200 000 € de plus qu’il y a 11 ans. Résultat, si les cadres moyens et supérieurs ainsi que les personnes exerçant une profession libérale ont pu concrétiser un achat immobilier, les retraités, eux, ont fui la capitale. Les employés et les ouvriers ont également été contraints de s’expatrier (leur proportion parmi les acheteurs a régressé de 31 % l’année passée) et il semble que ces derniers aient trouvé refuge dans le reste de l’Île-de-France où le marché de l’immobilier possède les mêmes caractéristiques qu’au niveau national. Là-bas, les prix au m² ont en effet augmenté, mais de façon continue pour s’établir finalement à 3 194 € en moyenne.

Détails de l'achat immobilier à Paris
À Paris, comptez 9084 €/m² pour acheter un bien immobilier. © Century 21

Bon à savoir

D'après le Baromètre LPI-SeLoger, le prix immobilier parisien est de 9 209 €/m², soit une hausse de 7,7 % sur un an.

Pour acheter dans l’immobilier, les ménages les moins aisés fuient la capitale

Faute de moyens, certains ménages parisiens n’ont pas hésité à quitter la capitale en 2017 pour trouver un bien immobilier dans le reste de la région Île-de-France. En effet, les employés et ouvriers se tournent généralement vers la banlieue, où leur part représente 43 % des acquisitions contrairement à celle des cadres qui a reculé en 2017 pour s’établir à 12,2 %. Century 21 a également observé que 65 % des ventes en Seine-et-Marne ont été réalisées par des ouvriers. Là-bas, les prix immobiliers s’établissent à 2302 €/m², faisant de la Seine-et-Marne le département le moins cher d'Île-de-France. Suivent l'Essone (2693 €/m²), le Val-D'Oise (2721 €/m²), la Seine-Saint-Denis (3113 €/m²), les Yvelines (3179 €/m²), le Val-de-Marne (4148 €/m²) et les Hauts-de-Seine (5802 €/m²).

Détails achat immobilier en île-de-france
Dans le reste de l'Île-de-France, les prix immobiliers sont bien plus faibles que dans la capitale. © Century 21

Bon à savoir

En Île-de-France, le montant moyen d'une transaction est de l'ordre de 253 516 €/m² pour tous les types de biens confondus (211 086 € pour les appartements et 318 139 € pour les maisons).