L'encadrement des loyers s'installe à Lille !

L'encadrement des loyers s'installe à Lille !
partage(s)

Deuxième ville de France après Paris à adopter le dispositif, la ville de Lille encadre ses loyers à partir du 1er février 2017. 

Nécessité de réguler des loyers trop élevés

Parmi les locataires du parc privé, plus d’un ménage sur cinq dépense 40 % de ses revenus dans le logement. Face à ces chiffres préoccupants, la Loi Alur prévoit d’agir par un dispositif d’encadrement des loyers. Dans un premier temps appliqué à Paris, le dispositif est par la suite déployé à Lille sous l’impulsion de Madame le maire Martine Aubry : « Dès que la loi a été votée, nous nous sommes tout de suite inscrits en disant « Nous voulons cet encadrement des loyers. », puisque nous savons qu’à Lille les loyers sont très importants par rapport aux autres villes. » 

Lille, troisième ville de France où les loyers sont les plus chers

Avec une hausse de 70 % des loyers privés entre 2000 et 2012, contre 50 % sur l’ensemble du territoire, Lille est la troisième ville la plus chère de France. Désormais, la ville est scindée en quatre zones géographiques qui définissent les niveaux de référence pour établir les loyers. L’encadrement concerne tous les locataires signant un bail à partir du 1er février 2017. Le site du gouvernement propose d’ailleurs aux Lillois et aux Parisiens de faire le test en ligne pour savoir si leur loyer est trop élevé.

Comment sont fixés les loyers de référence pour l'encadrement des loyers ?

L'encadrement des loyers a pour but de réguler les loyers, et non d'imposer des prix. Le loyer au mètre carré du logement en location ne peut pas dépasser le loyer de référence, majoré de 20 % selon les caractéristiques du logement. Les loyers de référence sont établis en prenant en compte le type du location (meublée ou non), nombre de pièces ainsi que la date de construction. 

Bon à savoir

Après Paris et Lille, l'encadrement des loyers devrait, en 2018, être étendu aux 412 communes de l’agglomération parisienne.