L'immobilier « Wikibuilding » arrive à Paris

L'immobilier « Wikibuilding » arrive à Paris
partage(s)

Élaborer avec d’autres habitants la résidence de vos rêves, et apporter votre contribution aux plans d’un architecte ou au projet d’un promoteur, telles sont les promesses du projet participatif Wikibuilding. 

Un projet innovant en plein Paris

Le projet Wikibuilding a vu le jour à la faveur du grand concours d’architecture « Réinventer Paris » lancé par la mairie de Paris en novembre 2014. Les architectes du monde entier sont invités à déployer toute l’audace dont ils sont capables en élaborant des projets pour une vingtaine de sites dans la capitale, dont une friche de 2869 m² située dans le XIIIème arrondissement et dans le quartier Masséna, en bordure du périphérique.

C’est à cet endroit, susceptible d’accueillir jusqu’à 11 000 mètres carrés de logements et bureaux, que l’association « Urbanisme collaboratif », avec l’aide de l’agence d’architecture Host, du promoteur Rei France et de la start-up UFO, projette d’édifier un complexe immobilier. Ce dernier devra abriter des logements à plus de 50 % et, surtout, se nourrir des apports et contributions de tous, dans le plus pur respect du principe collaboratif.

« Réinventer Paris » en quelques chiffres

  • 23 sites parisiens ont vocation à être remodelés suite au concours d’architecture, dont la sous-station électrique Voltaire (XIème) ou le site Pitet-Curnonsky (XVIIème).
  • 815 projets ont été annoncés au total. Leur version finalisée est attendue pour le 11 mai 2015.
  • Les projets lauréats seront désignés par un jury international au plus tard en janvier 2016.

Wikibuilding : des plans de construction en « open source »

Sous réserve de l’acceptation du projet par la mairie de Paris, l’élaboration de ce bâtiment Wikibuilding sera réalisée entièrement au moyen d’outils en open data. Cela signifie en particulier que les plans de construction seront disponibles en libre accès sur une plate-forme Internet dédiée. Le simple quidam, de même que les financeurs, les architectes ou les entreprises seront libres d’y discuter des modifications ou ajouts envisagés, de soumettre des propositions ou même, si possible, de réaliser eux-mêmes des retouches à l’aide de logiciels basiques.

Le pari fait par les initiateurs du projet est simple : tout comme c’est déjà le cas dans d’autres wikis, une autorégulation naturelle permettra de retenir les contributions les plus pertinentes et de faire passer à la trappe les idées plus douteuses, pour obtenir au final un bâtiment optimal et adapté au désir de ses habitants.

Des projets immobiliers faisant la part belle à la modularité

Les ambitions sont grandes en ce qui concerne la future polyvalence du bâtiment. En fonction du résultat de la collaboration, sa surface pourra se partager en une multitude de fonctionnalités, dont par exemple un hôtel, une salle des fêtes, des magasins ou encore un restaurant. 5 % de la surface devrait par ailleurs être consacrée à un « Living lab », c’est-à-dire un lieu dédié à l’innovation sous toutes ses formes. Tout doit enfin être conçu pour que les différents espaces puissent être modifiés à l’avenir : un couple qui achète un deux-pièces, pourra investir dans le studio mitoyen avec le projet, à terme, de fusionner les deux logements.

Le secret d’une telle modularité ? Un habitat composé de modules en bois. Le promoteur Rei France est d’ailleurs la référence des constructeurs bois en Île-de-France, et devrait donc apporter une expertise bienvenue au Wikibuilding.

Les perspectives de développement du concept de wikibuilding, que ce soit à l’échelle d’un seul bâtiment ou d’un quartier, apparaissent très importantes. Et ce d’autant plus si l’on prend en compte les progrès fulgurants de l’impression 3D, capable désormais de bâtir des maisons entières en un temps record. L’immobilier collaboratif et imprimable serait-il pour bientôt ?

Les points clés à retenir

Le Wikibuilding est à l'immobilier ce qu'est Wikipedia à l'encyclopédie. Tout le monde peut mettre ses compétences aux services d'un projet. L'immobilier participatif est né.