La couronne rennaise nord, un marché immobilier prisé

La couronne rennaise nord, un marché immobilier prisé

Cesson-Sévigné, Saint-Grégoire, Pacé, Betton… Autant de noms qui évoquent aux Rennais un environnement résidentiel paisible et privilégié ! La couronne rennaise nord conserve une aura d’exclusivité et continue à attirer cadres et autres CSP+.

La couronne rennaise nord, une zone traditionnellement aisée

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Parmi les quarante-trois communes qui composent Rennes Métropole, les 8 municipalités où le revenu médian est le plus élevé se situent toutes au nord. Le secteur se distingue aussi par son homogénéité sur les plans immobilier et sociologique. En effet, après le parc des Gayeulles et l’université de Beaulieu, l'environnement favorise l’habitat individuel, les grandes maisons de ville et les jardins. Sans surprise, les communes du nord séduisent en majorité des familles issues des classes moyennes et supérieures à la recherche de logements calmes et spacieux. Dans une commune comme Saint-Grégoire, les logements de cinq pièces ou plus représentent par exemple 57,5 % de l’ensemble du parc !

Boulevard des Métairies à Cesson Sévigné
Boulevard des Métairies - Cesson-Sévigné. © Digital-Content-Expert.com
La rue alphonse Milon à Saint-Grégoire
Rue Alphonse Milon - Saint-Grégoire. © Digital-Content-Expert.com

Un marché immobilier au ticket d'entrée élevé

À l’inverse des quartiers sud où les petites maisons à rénover partent à des tarifs abordables, la couronne rennaise nord est réservée aux acquéreurs un peu plus fortunés. La commune la plus chère du secteur est traditionnellement Cesson-Sévigné, qui s’étend à l’est de la ville-centre, où le prix au m² dépasse 2 800 €, soit davantage que tous les quartiers de Rennes à l’exception de l’hyper-centre. Saint-Grégoire et Betton, avec respectivement 2 580 et 2 510 €/ m², arrivent légèrement derrière. Bien sûr, d'autres communes du secteur proposent un cadre agréable sans atteindre les mêmes tarifs et représentent donc le bon choix pour bon nombre de familles au budget limité. Pour s’en tenir aux communes limitrophes de Rennes, citons par exemple Pacé (2 350 €/m²), Montgermont (2 200 €/m²) ou Vezin-le-Coquet (2 215 €/m²). Et dans d’autres communes un peu plus éloignées comme Acigné ou Thorigné-Fouillard, les prix peuvent descendre jusqu’à 2 100 €/m².

Esplanade de hôtel de ville à Cesson Sévigné
Hôtel de ville de Cesson-Sévigné. © Digital-Content-Expert.com

Bon à savoir

En couronne rennaise nord, la population est plus aisée mais également plus âgée que la moyenne de l'agglomération. À Cesson-Sévigné, par exemple, l’âge médian des habitants est de 42 ans, contre 31 ans à Rennes

La place Sainte mélaine à Pacé
Place Sainte Mélaine - Pacé. © Digital-Content-Expert.com
Esplanade des droits de l'homme à Thorigné Fouillard
Mairie de Thorigné-Fouillard. © Digital-Content-Expert.com

Des communes bien desservies par les routes et les transports en commun

La couronne nord est favorisée du fait de la proximité immédiate de l’A84 et de la N136 qui permet de contourner Rennes et de rallier rapidement n’importe quel point de l’agglomération. Outre la présence de nombreuses lignes de bus, la banlieue nord devrait connaître une nouvelle période de valorisation dans les années à venir grâce à la construction de la ligne B du métro, dont l’inauguration est prévue en 2019. Ce nouvel axe de transports en commun, qui partira de Saint-Jacques Gaïté au sud-ouest, desservira directement la commune de Cesson-Sévigné en terminus.

Place raymond Vinclair à Betton
Gare SNCF de Betton. © Digital-Content-Expert.com

Les points clés à retenir

Résidentielles et exclusives, les communes du nord rennais n’offrent pas les mêmes opportunités que la banlieue sud aux primo-accédants mais ne connaissent pas de rivales aux yeux des ménages aisés à la recherche de prestations haut de gamme.