Les arrondissements les plus recherchés à Paris pour louer un logement !

Les arrondissements les plus recherchés à Paris pour louer un logement !
partage(s)

Alors que les loyers se sont récemment stabilisés dans la capitale, une étude s’est intéressée aux arrondissements les plus prisés par les locataires. Premier constat : l'Ouest parisien a toujours autant la cote. 

Investissement locatif : quel arrondissement choisir ?

Au moment où l'Olap (observatoire des loyers de l'agglomération parisienne) constate une modération des loyers privés parisiens, une étude menée par LocService.fr, plate-forme de location entre particuliers, montre que les recherches des locations d’appartement ne se font pas de façon homogène dans la capitale. En effet, cette enquête, réalisée à partir de données provenant du moteur de recherche Google (volumes mensuels estimatifs de requêtes), démontre que certains arrondissements sont bien plus recherchés que d’autres. Les résultats de cette étude « reflètent l’intérêt des candidats locataires, tous types confondus, en quête d’un appartement selon les différents arrondissements parisiens », et peuvent donc s’avérer très utiles pour les investisseurs immobiliers à la recherche du quartier idéal pour réaliser leur opération.

Carte Recherche Location Paris
Les arrondissements centraux et le 20e sont les secteurs les moins recherchés. © LocService.fr

Les 15e et 17e arrondissements sont très prisés par les locataires

Principalement résidentiel, le 15e arrondissement affiche une offre locative conséquente et arrive donc, en toute logique, en tête des recherches d’appartements dans la « Ville Lumière ». Les 17e et 13e arrondissements complètent le podium, et sont suivis par les 11e, 12e, 14e et 16e, tous égaux en termes de volumes. D’après cette étude, le 15e est « un secteur particulièrement apprécié des Parisiens, qui lui reconnaissent l’avantage d’être à la fois loin des foules de touristes et abondamment fourni en commerces, cafés, transports et animations. ». A contrario, les arrondissements centraux (1er, 2e, 3e et 4e), qui attirent de nombreux touristes et où les loyers sont élevés, sont moins prisés par les locataires. Enfin, selon LocService.fr, le 20e arrondissement « souffre d’une attractivité relativement faible due à son image de quartier populaire et excentré. »

Chiffre clé

Selon l'Olap, en 2016, les locations se sont conclues à un loyer moyen de 24,50 €/m² à Paris.