Toulouse vise le label « patrimoine mondial de l’Unesco »

Les berges de la Garonne méritent largement d'accéder au patrimoine mondial de l'Unesco. ©Matsat - Fotolia
partage(s)

Le maire de la ville, Jean-Luc Moudenc, a annoncé son intention de décrocher le célèbre label « patrimoine mondial de l’Unesco » d’ici 2024 pour Toulouse.

Bordeaux figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007. La cité épiscopale d’Albi dispose du label depuis 4 ans. Aujourd'hui, c'est Toulouse qui entend à son tour se glisser avantageusement dans la course. Une entreprise qui doit être guidée par la patience puisque, au mieux, la récompense tant prisée ne surviendrait que dans une dizaine d’années.

Une mission patrimoine verra le jour prochainement pour accompagner ce dossier au sein des services municipaux. Des Assises seront bientôt organisées pour se doter d'un plan cohérent de mise en valeur du patrimoine public et privé. Avoir le label serait une richesse supplémentaire pour le tourisme culturel.

L’urbaniste catalan Joan Busquets réhabilite le centre-ville de Toulouse

Pour relever le gant, Jean-Luc Moudenc affiche sa « volonté d'aménager les berges de la Garonne et de valoriser le Canal du Midi ». Autre priorité, la mise en place d’un secteur sauvegardé en ville.  Le cœur de ville fait déjà l’objet d’un traitement particulier. La réhabilitation du centre a été lancée par l’urbaniste catalan Joan Busquets. "Rapidement, la rue des Lois va être réaménagée un peu à l'image de ce qui a été fait rue Pargaminières. Nous allons aussi terminer la place Saint-Pierre et dans le prolongement aménager le parvis qui la relie à la future école d'économie", assure l'adjointe à l'urbanisme, Annette Laigneau.