Valeur patrimoniale : Nice vaut plus de 58,2 milliards d’euros

Valeur patrimoniale : Nice vaut plus de 58,2 milliards d’euros
partage(s)

Quelle est la valeur de Nice en termes d'immobilier ? D’après l’économiste Patrice de Moncan et la FNAIM, elle serait estimée à 58,2 milliards d’euros, en prenant en compte les logements, bureaux, entrepôts et commerces de la métropole.

La valeur de l’habitation de Nice estimée à 53,8 milliards

La FNAIM et Patrice de Moncan, écrivain-économiste, se sont intéressés à valeur immobilière des grandes métropoles françaises. Après Bordeaux, Paris, Strasbourg, Nantes et Marseille, c’est à Nice que se poursuit cette auscultation immobilière. En faisant la somme des 195 562 m² de logements, des 360 000 m² de bureaux, entrepôts et des 6 300 m² de commerces que comptent les 41 quartiers de la métropole azuréenne, l’auteur et les agents immobiliers FNAIM sont arrivés au chiffre de 58,2 milliards d’euros. Ainsi, à Nice, la valeur de l’habitation (225 332 logements) s’élèverait à 53,8 milliards d’euros, celle des bureaux (360 000 m² intra-muros) à 1 milliard d’euros, et celle des commerces et boutiques (6 300 locaux recensés dans la ville) à 3,324 milliards d’euros.

Nice : un patrimoine hors du commun

En additionnant seulement 10 monuments et lieux emblématiques de la ville, celle-ci serait réévaluée de plus de 27,8 milliards d’euros supplémentaires.

Le parc immobilier niçois est relativement récent

Nice est la 3e ville de France en termes de valeur patrimoniale, derrière Paris et Marseille, mais devant Nantes, Bordeaux et Strasbourg. Une spécificité de la ville réside dans l’importance de sa valeur patrimoniale résidentielle. A contrario, la part relative des locaux à usage de bureaux et d’activités est la plus faible de toutes les villes observées. Le commerce, lui, tient une part pratiquement égale (5,7 %) avec Paris, Strasbourg et Marseille. Par ailleurs, le parc immobilier niçois est relativement récent : 25,3 % sont antérieurs à la Seconde Guerre mondiale, alors que ce taux est de 52 % à Bordeaux et de près de 70 % à Paris. A Marseille, 64,1 % du patrimoine a été construit entre 1946 et 1990. Dans la cité phocéenne, le patrimoine bâti entre 1991 et 2013 est de 10,6 %, mais les constructions sur Euroméditerrannée devraient augmenter ce taux. 

Chiffres clés

A Nice, l’Etat est fortement présent avec 1 399 immeubles possédés, soit 1,5 % du patrimoine urbain, alors que ce taux est de 0,9 % en moyenne dans les autres villes de France, sauf à Paris.