Les check-lists avant d’acheter votre appartement

Scruter les moindres recoins du logement

Scruter les moindres recoins du logement
partage(s)

« Méfiez-vous de la première impression, c’est souvent la bonne ». Mais pas toujours ! On se décide à acheter ou non un appartement dans les 90 premières secondes d’une visite mais il faut rester vigilant(e).  

Que vous achetiez un appartement pour y habiter ou dans le cadre d’un investissement locatif, le logement en lui-même doit être au centre de toutes vos préoccupations. Mais même en cas de coup de cœur, efforcez-vous de toujours faire passer l’état du bien avant son aspect. Un(e) futur(e) propriétaire averti(e) en vaut deux !

  • Quelle est la superficie (surface au sol, loi Carrez) de l’appartement ?
  • De combien de pièces se compose-t-il ? Sont-elles bien distribuées (pièces en enfilade ou en étoile, appartement traversant ou en angle) ?
  • Le logement est-il conforme à ce qui était indiqué dans l’annonce (prix, étage, dimensions, etc.) ?
  • À quel étage est-il situé (les appartements en rez-de-chaussée sont plus exposés aux cambriolages).
  • Dispose-t-il d’un balcon ou d’une terrasse ?
  • La vente comprend-elle une cave privative et/ou une place de parking ?
  • Y a-t-il des traces d’humidité (odeurs, moisissures, taches sur les murs ou au plafond) ?
  • Dans quel état sont les murs (traces éventuelles d’humidité, présence de fissures) ? Gare aux revêtements « cache-misère », comme le lambris.
  • Les sols (parquet, carrelage, moquette) sont-ils en bon état ? Sont-ils adaptés aux pièces dans lesquelles ils ont été installés (pièces d’eau, pièces à vivre) ?
  • Les planchers présentent-ils des défauts de planéité ? Si oui, la solidité du bâti devra être vérifiée.
  • La porte d’entrée est-elle blindée (serrure trois points classée APSSAD 2) ?
  • Y a-t-il beaucoup de m² « perdus » (couloirs, escaliers) ?
  • L’appartement est-il doté de rangements (placards, dressing) en nombre suffisant ? N’hésitez pas à les ouvrir pour voir ce qui se trouve derrière.
  • Est-il possible d’abattre des cloisons pour gagner de la place (identifier les murs porteurs) ?

Lors de votre visite, pour ne rien oublier, téléchargez notre check-list

Conseils SeLoger

  • Osez demander pourquoi l’appartement est à vendre. Un divorce ou une mutation professionnelle peuvent indiquer que le propriétaire est pressé de vendre. Et donc qu’il serait éventuellement possible de négocier le prix de vente…
  • Exigez de visiter l’intégralité des lieux liés à la vente de l’appartement : garage, cave, etc. Encore une fois, chaque détail a son importance.
  • Lors de vos visites (au moins deux, c’est un minimum que nous ne saurions trop vous encourager à respecter), faites-vous accompagner par un ami, un membre de votre famille voire un professionnel du bâtiment. Ce dernier vous indiquera les travaux devant être réalisés et leur coût approximatif.
  • Essayez de vous projeter mentalement dans l’appartement. Tentez d’imaginer vos meubles en place.