7 clés pour acheter votre premier logement

7 clés pour acheter votre premier logement
partage(s)

Bientôt propriétaire ? Contrairement aux idées reçues, devenir propriétaire n’est pas systématiquement le parcours du combattant. Afin d’aborder ce nouveau chapitre de votre vie plus sereinement, découvrez les grandes étapes du parcours d’achat. 

Les études, c'est terminé et vous êtes ancré dans la vie active ? Vous êtes locataire et préférez consacrer votre budget au remboursement d’un emprunt immobilier ? Vous vivez en couple et souhaitez investir dans le but de transmettre un jour un bien à vos enfants ? Tout un tas de raisons peuvent conduire à la décision de devenir propriétaire.. 

1. Déterminez votre budget

Pour cela, posez-vous les bonnes questions : disposez-vous d’un apport personnel ? Quel est le montant de vos charges mensuelles actuelles ? Pourriez-vous éventuellement supporter un montant de charges plus important ? Pouvez-vous prévoir, à court et moyen terme, comment elles évolueront (prévoyez-vous par exemple d’avoir des enfants ou d’aider un membre de votre famille etc.) ?

Puis, faites le point sur le montant que vous pouvez emprunter, et sur combien d’année vous pourrez rembourser cet emprunt. Pour cela, utilisez par exemple des simulateurs de capacité d’acquisition en ligne ou prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire.

2. Étudiez le marché immobilier

Afin de vérifier que votre enveloppe budgétaire est en adéquation avec votre besoin, visitez des biens dans la zone géographique ciblée. N’hésitez pas à en visiter plusieurs afin d’avoir une idée juste des prix pratiqués. Ces premières visites vous permettront de revoir à la hausse ou à la baisse vos exigences.

Conseils SeLoger

N’hésitez pas ensuite à visiter le bien plusieurs fois, à différents moments de la journée et de la semaine. Ceci vous permettra notamment de constater l’éclairage naturel au sein du bien et de vérifier le niveau de nuisance sonore (par exemple si le bien est situé à proximité d’un axe à forte affluence).

3. Cherchez votre futur logement

Après plusieurs visites, lorsque vous aurez trouvé le bien qui correspond à votre recherche, posez les bonnes questions au propriétaire ou à l’agent immobilier, si vous passez par cet intermédiaire. Comment le bien est-il exposé ? Quel est l’état de la toiture ? Quel est le niveau de conformité des installations électriques et du gaz ? Quelles rénovations ont-elles déjà été réalisées ? Si le bien est situé en copropriété, quel est le niveau de charges? Quelles sont les infrastructures disponibles à proximité ? Le voisinage (enfants, retraités, animaux, etc.) ?

L’ensemble de ces questions et les différentes visites permettront de conforter votre choix. Vous pourrez alors passer aux choses sérieuses et procéder à la signature de l’avant-contrat c’est-à-dire le  compromis ou la promesse de vente.

4. Prenez rendez-vous pour la signature du compromis de vente

Cet avant-contrat vous permettra de vous engager à acquérir le bien à condition que votre financement vous soit accordé (cette condition est nommée « clause suspensive »). En signant ce document, vous réserverez de manière officielle votre futur bien. La signature pourra s’effectuer chez un notaire ou à l’agence immobilière et il vous sera demandé de verser des arrhes, correspondant généralement à un montant compris entre 5 et 10% de la valeur d’achat du bien.

Bon à savoir

Dès lors que vous aurez apposé votre signature, vous disposerez d’un délai légal de rétractation de 7 jours durant lequel vous pourrez, sans vous justifier, vous désengager sans perte d’argent.  

5. Faites votre demande de financement immobilier

Passé ce délai, vous disposez d’environ 45 jours pour obtenir un accord de financement de la banque que vous devrez remettre à votre notaire. Vous pourrez consulter plusieurs banques, comparer les offres et finaliser votre dossier de demande de prêt auprès de l’un de ces établissements. Le notaire quant à lui, devra profiter de cette période de 45 jours pour réunir toutes les pièces et informations nécessaires à la rédaction de l’acte authentique de vente. Il procèdera également à des vérifications comme par exemple la présence de tous les permis de construire afférents à la construction, les actes de propriétés etc. Une fois votre financement obtenu auprès d’un établissement financier et l’acte de vente finalisé, vous pourrez déterminer une date de rendez-vous avec le vendeur du bien, le notaire et éventuellement, votre agent immobilier. 

À noter

En amont, votre notaire vous remettra un document appelé « appel de fond » que vous devrez remettre à votre conseiller bancaire, afin que ce dernier déclenche le virement du solde d’achat sur le compte de l’office notariale 48h avant la date du rendez-vous.

6. Signez l’acte authentique de vente

Ce dernier rendez-vous soldera votre opération d’acquisition immobilière. Il permettra de passer en revue les points clés de l’acte de vente, les annexes comme les diagnostiques obligatoires, puis, après signature du document, vous désignera comme étant le nouveau propriétaire du bien. Lors de ce rendez-vous, vous devrez signer et parapher l’acte de vente, remettre au vendeur un chèque du montant des charges dues au prorata des mois durant lesquels vous êtes le nouveau propriétaire pour l’année en cours, et récupérer les clés du bien acquis.

Conseils SeLoger

Revisitez le bien juste avant le rendez-vous de signature de l’acte authentique afin de vérifier qu’aucune modification n’y a été effectuée.

7. Emmenagez dans votre logement

Les clés en main, vous pourrez disposer du bien à votre guise. Certains prennent quelques jours, semaines, voire quelques mois pour effectuer des travaux dans le bien, d’autres s’y installent dès le lendemain. Vous êtes maître à bord … Pensez néanmoins aux formalités administratives telles que vos changements d’adresse ou encore votre inscription sur les listes électorales !