Achat d'une résidence secondaire, les choses à connaître pour ne pas vous tromper

Achat d'une résidence secondaire, les choses à connaître pour ne pas vous tromper
partage(s)

La résidence secondaire ? De nombreux français en rêvent. Si vous souhaitez franchir le pas, SeLoger' vous donne quelques conseils et points à connaître pour ne pas vous tromper dans votre achat.

Quel budget pour une résidence secondaire ?

Avant de vous lancer dans un projet d’achat de résidence secondaire, vous devez vous pencher sur le budget que vous pouvez y consacrer. Selon le baromètre LPI-SeLoger, les prix des résidences secondaires varient entre 100 000 et 300 000 €. Par exemple, vous devrez compter environ 303 000 € pour une maison de campagne en Île-de-France, 290 100 € en Provence-Alpes-Côte-D’azur et 277 700 € en Aquitaine. Si votre budget est plus limité, tournez-vous plutôt vers les régions moins onéreuses, telles que l’Auvergne pour laquelle vous devrez compter environ 113 700 €, le Limousin, dans laquelle les prix tournent autour de 113 900 €, ou encore la Champagne-Ardenne, dans laquelle vous devrez débourser moins de 120 000 €.

Bon à savoir

  • En France, une résidence secondaire coûte en moyenne 224 200 €.

Mer, montagne, campagne... Faites votre choix !

Etes-vous plutôt mer, montagne ou campagne ? Bien sûr, vous allez choisir en fonction de vos goûts, mais pensez à l’avenir. En effet, si vous souhaitez la louer durant votre absence à des touristes, il vaut mieux que cette résidence se situe dans un lieu touristique, donc plutôt à la mer ou à la montagne. Si vous souhaitez récupérer cette résidence lors de votre retraite pour vous y installer, veillez à ce qu’elle soit proche des commodités pour vous permettre de bénéficier d’un certain confort pour vos vieux jours. Si vous voulez y vivre à termes, prenez également en compte le fait que si votre résidence secondaire est implantée dans un lieu touristique, vous serez vous-même envahi(e) par les touristes quelques mois par an.

Hameau de Boudin - Commune de Beaufort
Les résidences secondaires représentent 4 % du marché immobilier français. © DELPHINE

Bon à savoir

Si vous louez votre résidence secondaire en tant que logement meublé et que vos recettes s’élèvent à plus de 76 300 €, vous pourrez opter pour le régime micro-BIC très avantageux puisque vous bénéficierez d’un abattement forfaitaire de 71 %.

Quelle fiscalité pour votre nouvelle résidence ?

L’acquisition d’une résidence secondaire signifie également que vous êtes redevable d’un certain nombre de taxes et impôts :

  • Vous devez payer la taxe d’habitation au même titre que pour votre résidence principale.
  • Vous êtes également redevable d’une taxe si vous effectuez une plus-value plus de 50 000 € sur votre résidence secondaire.

Quelle taxe sur la plus-value ?

La plue-value d'une  résidence secondaire est imposable à un taux de 19 % après abattement selon la durée de détention du bien, et vous bénéficierez d’une exonération après 22 ans de détention. La plus-value subit également des prélèvements sociaux de 15,5 %.

N'oubliez pas les frais d’entretien et de travaux

Une résidence secondaire engendre comme tous les logements des frais d’entretien voire des travaux. Ainsi, on estime qu’une résidence secondaire engendre en moyenne des frais de chauffage et d’eau chaude qui s’élèvent à environ 300 à 400 € pour 3 mois d’occupation dans l’année, mais les frais d’entretien et de travaux globaux s’élèvent à environ 3 000 à 4 000 €/an. Ainsi, vous pouvez faire les bons choix dès le départ pour réduire ces factures :

  • Acheter une résidence neuve vous permettra de limiter les travaux.
  • Refaites l’isolation dès le départ afin de payer des factures de chauffage moins élevées.
  • Installez un système de récupération d’eau de pluie pour économiser l’eau au maximum.
  • Mettez votre bien en location ponctuellement afin que les locataires fassent vivre le logement et pour que les loyers perçus couvrent les frais d’entretien.

Bon à savoir

Il est plus intéressant de faire d’abord l’acquisition de votre résidence principale avant d’acquérir une résidence secondaire. En effet, tant que vous n’avez pas la garantie que votre capacité d’emprunt vous permet ces deux achats, vous devez acquérir votre résidence principale en priorité.