Acheter en rez-de-chaussée : les bonnes questions à se poser

Acheter en rez-de-chaussée : les bonnes questions à se poser
partage(s)

Vivre dans un appartement au rez-de-chaussée suscite le débat : certains y sont farouchement opposés tandis que d'autres y trouvent un charme fou. Pour vous aider à y voir plus clair, SeLoger pose le pour et le contre.

Des appartements économiques...

Pour commencer, choisir un appartement situé au rez-de-chaussée représente une économie de 15 à 40 % pour les acheteurs, et  de 10 à 20 % pour les locataires par rapport à un appartement situé à l’étage, ce qui mérite quand-même qu’on s’y intéresse.

Toujours dans la rubrique « économies », pensez aux charges. Si les charges générales (ravalement, entretien des parties communes) sont les mêmes pour tous les copropriétaires, les charges spéciales, quant à elles, sont plus avantageuses pour les personnes habitant au rez-de-chaussée, notamment parce qu’elles ne sont pas supposées emprunter l’ascenseur.

Ensuite, envisager de vivre dans un appartement au rez-de-chaussée signifie que l’on peut trouver également des appartements donnant sur des jardins, couramment appelés rez-de-jardin. Immédiatement, ça apporte un charme supplémentaire à votre logement que n’ont pas vos voisins du dessus.

... aux multiples avantages

Notez bien que faire ses courses est quand même un acte moins anxiogène pour vous, par rapport à vos voisins qui doivent remonter les étages avec 40 sacs quand l’ascenseur est en panne (ou tout bonnement inexistant).

Bien entendu, vos amis vont vous sembler beaucoup plus disponibles pour vous aider à emménager au rez-de-chaussée plutôt qu’au 6e étage sans ascenseur, et vos frais de déménagement seront amoindris : pas besoin d’un monte-charge !

Enfin, certes vous êtes confronté aux bruits des voisins du dessus, en revanche vous êtes le seul dans l’immeuble à n’en causer aucun, même lorsque vous marchez en talons aiguilles à 3h du matin ou que votre chat a décidé de danser le moonwalk sur le parquet, alors allez-y gaiement ! Vous serez certainement considéré comme le seul voisin « discret » de la copropriété, et pourtant…

Bon à savoir

Régulièrement, d'anciens locaux commerciaux sont mis en vente, et certains particuliers n’hésitent pas à investir dans ces locaux pour les réaménager en appartements. Pour cela, il faut obtenir à la fois l’autorisation de la mairie et celle de la copropriété. Si vous êtes disposé à effectuer quelques travaux, vous gagnerez au change puisque ces locaux sont en moyenne 20% moins chers que des appartements équivalents en rez-de-chaussée mais possédant déjà le statut d'habitation.

Pourquoi y réfléchir (quand-même) ?

Avant de vous lancer dans l’achat d’un appartement au rez-de-chaussée, veillez tout de même à vous assurer que votre rue n’est pas une piste de karting et qu’elle n’héberge pas un bar nocturne. A moins que ce dernier ne devienne votre quartier général, mais dans le cas contraire vous risqueriez de vous retrouver rapidement au commissariat exaspéré pour déposer plainte à cause du tapage nocturne.

De même, montrez-vous plus exigeant vis-à-vis de la sécurité que pour un appartement à l’étage : veillez à ce que les fenêtres soient équipées de volets, à ce que la porte soit blindée et comporte même plusieurs verrous. Le zèle est toléré dans ces cas-là, une alarme ne fera que renforcer la sécurité, et votre conscience avec !

Ce dernier point est d’autant plus important que votre assureur vous en sera reconnaissant. Beaucoup d’assureurs alourdissent les prix ou n’assurent pas en cas de cambriolage lorsque les appartements situés au rez-de-chaussée ne remplissent pas certaines exigences, renseignez-vous bien sur ce point-là.

Les points clés à retenir

  • Vivre dans un appartement situé au rez-de-chaussée ne constitue pas un acte de désespoir immobilier, malgré ce que peut en dire votre entourage. Le coût d’acquisition de ces appartements est plus bas que les autres, les charges sont moins élevées et dans certains cas vous pouvez même bénéficier d’un jardin.
  • Il suffit simplement d’être vigilant sur les points d’accès à votre appartement, de bien connaître le quartier, et vous ferez peut-être même des jaloux.