Acheter un logement à plusieurs avec le cohousing !

Acheter un logement à plusieurs avec le cohousing !
partage(s)

Le cohousing permet à plusieurs personnes de se regrouper pour acquérir ensemble un bien immobilier. Une bonne solution si vous souhaitez acheter une résidence secondaire.

Le principe du cohousing : acheter un bien immobilier à plusieurs

Voilà une tendance qui va de plus en plus faire parler d'elle, puisqu’il s’agit d’un système anti-crise dans le domaine de l’habitat : le cohousing. Appelé aussi cohabitat ou habitat participatif, ce principe qui nous vient tout droit du Danemark, consiste à se regrouper pour acquérir un bien immobilier. Cette acquisition commune peut se faire sous deux formes différentes :

  • Chaque acquéreur peut acheter la totalité du bien immobilier en commun.
  • Ou chaque acquéreur devient propriétaire d’une partie du bien seulement, mais certains espaces restent communs tels que la cuisine, la salle de bains, le séjour ou la terrasse.

Bon à savoir

Il est possible d’acquérir une résidence principale en cohousing, bien qu’il ne s’agisse pas d’une solution prisée par les acquéreurs. En effet, beaucoup de biens sont vendus en cohousing car ils ne trouvent pas preneur facilement, en particulier dans des régions de plus en plus désertées.

Une solution avantageuse pour les résidences secondaires

Le cohousing est une solution plutôt avantageuse pour ceux qui souhaitent acquérir une résidence secondaire. Nombreux sont les Français qui en rêvent, et pourtant, ceux qui en bénéficient n’occupent en moyenne leur résidence secondaire que 30 jours par an. Ainsi, en achetant une résidence secondaire en cohousing, les propriétaires cumulent deux avantages principaux :

  • Leur bien est vide moins souvent, ce qui évite les risques de cambriolage et de détérioration due à l’inoccupation des lieux.
  • Avec le même budget, ils peuvent obtenir un bien d’une surface bien plus élevée et d’un standing bien meilleur en achetant à plusieurs par rapport à un achat seul.

Bon à savoir

Avec 3,2 millions de résidences secondaires, la France est l’un des pays qui en compte le plus. Le cohousing est donc une pratique qui pourrait avoir un impact important sur le marché des résidences secondaires dans les années à venir.

Quel encadrement juridique pour le cohousing ?

Bien que le principe paraisse alléchant, il ne faut pas oublier que le cohousing est une pratique qui doit être encadrée juridiquement pour être viable. Pour cela, deux solutions s’offrent à vous :

  1. Le statut de l’indivision : ce statut est le plus contraignant, car d’une part les partenaires ne rédigent pas de statuts qui encadrent le cohousing, et chaque prise de décision se fait à l’unanimité. Sans compter que ce statut est a priori temporaire.
  2. La constitution d’une SCI (société civile immobilière) : cette société vous permet de régler formellement les éventuels litiges qui pourraient découler du cohousing, grâce à la rédaction des statuts. Ainsi, chaque propriétaire détient des parts dans la SCI, qu’il peut revendre à tout moment.

Bon à savoir

Vous pouvez faire appel à des plates-formes spécialisées, ou encore à des avocats ou des notaires, qui peuvent vous éclairer afin de vous aider à élaborer la meilleure stratégie possible pour un encadrement juridique en bonne et due forme

Les risques d’acquérir un bien en cohousing

Vous devez toujours vous assurer que vous partagez certaines valeurs et certains goûts avec les personnes qui vont acheter le bien avec vous. Il faut absolument éviter un achat par défaut, et que chacun soit attentif lors des visites, car le bien devra être entretenu ensemble pour que tout malentendu soit évité.

  • Si vous souhaitez acheter une résidence principale en cohousing, vous devez être d’autant plus vigilant(e) et vous assurer que la cohabitation se fera sans encombre. De même, vous devez vous accorder dès le départ sur la durée de ce système, les modalités de départ de chacun, les conditions de vie, la répartition du planning d’occupation de chacun s’il s’agit d’une résidence secondaire.
  • Acheter une résidence secondaire en cohousing peut d’ailleurs constituer un piège, car si la maison est suffisamment grande pour accueillir tout le monde mais que vous préfériez l’occuper à tour de rôle pour conserver une certaine intimité, vous pourrez subir la cohabitation. Toutes ces pistes de réflexion doivent être abordées en amont, et vous ne devez pas craindre d’aborder les sujets délicats.

Les points clés à retenir

Le cohousing consiste à acquérir à plusieurs un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire. Cette pratique peut être encadrée juridiquement à travers le régime de l’indivision ou à travers la création d’une SCI. En revanche, soyez prudent(e) et ne vous lancez pas à la légère dans ce système : vous devez partager certaines valeurs avec les co-acquéreurs et border juridiquement la cohabitation dès le départ.

La rédaction vous conseille :