Acheter une résidence secondaire à plusieurs

Acheter une résidence secondaire à plusieurs
partage(s)

La résidence secondaire est un luxe qui coûte cher. L’idée de la partager semble un bon moyen d’en mutualiser les frais d’achat et d’entretien.

Le marché de la résidence secondaire s’essouffle depuis plusieurs d’années. Cet essoufflement s’amplifie sous l’effet de la crise qui perdure. La résidence à la campagne notamment n’a plus la cote, générant trop de trajets, d’entretien, de contraintes. Seul le bord de mer semble mieux tirer son épingle du jeu. Le poids de la fiscalité avec la plus-value immobilière et l’augmentation de la taxe d’habitation de 20 % sur les résidences secondaires ne risquent pas d’inverser le curseur.

Chiffre clés 

3 millions de résidences secondaires en France, soit 10 % du parc.

Acheter à plusieurs permet de mutualiser les frais

Pour éviter de supporter seul le coût de l’achat et celui des travaux, de l’entretien, des taxes foncières et d’habitation pour les maisons, des charges de copropriété pour les appartements, il existe la solution d’acheter à plusieurs en créant une société civile immobilière. Chaque membre de la SCI devient associé. Dans ce cadre là, les associés sont :

  • détenteurs de parts, ce qui minimise l’apport.
  • chacun est responsable de son achat à hauteur de son investissement.
  • l’ensemble des coûts liés à cet achat peut être pris en charge par la SCI.

En cas de revente de la part d’un des associés, les autres ont un droit prioritaire de rachat.

En cas d’ISF, il existe un abattement de 10 à 15 % pour compenser une moindre liquidité par rapport à un bien détenu par une seule personne.

Le + : s’assurer les services d’une société pour organiser la vie courante

Pour profiter au mieux et en toute quiétude d’une résidence secondaire, une jeune start-up lyonnaise, Enjoyhome2, vient de lancer une plateforme web, spécialisée dans le co-achat et propose un certain nombre de services destinés à faciliter cette propriété partagée :

  • état des lieux entre chaque séjour des propriétaires.
  • paiement des factures courantes et des factures de travaux.
  • gérer le calendrier d’occupation.

Lors de la revente des parts d’un associé et dans la mesure où les autres associés ne veulent pas racheter ses parts, la société recherche un autre co-acheteur.

Bon à savoir

D’après l’INSEE, une résidence secondaire n’est occupée que 45 nuits par an : 30 nuits par le propriétaire, 15 nuits par les proches.

La rédaction vous conseille :