Devenir propriétaire : combien ça coûte ?

Comptez entre 700 € et 2300 € de mensualité pour être propriétaire dans une grande ville française. © Guy Bouchet
partage(s)

Avant d’acheter un bien immobilier, pensez à calculer le coût de cette opération. En effet, les mensualités des crédits varient du simple au triple dans les grandes villes, et vous devez penser aux frais liés à l’emprunt, aux frais de notaire et aux frais d’agence.

De 700 à 2 300 € de mensualité selon la ville dans laquelle vous achetez

Prenons l’exemple d’un appartement de 60 m², et comparons les mensualités que vous devrez débourser dans les principales villes de France, en partant sur la base d’un prêt sur 20 ans et sans compter le montant de l’assurance :

  • A Paris, vous devrez payer en moyenne 2 266 € de mensualité ;
  • A Nice, vous paierez 1 058 € de mensualité ;
  • A Rennes, le montant des mensualités sera de 700 € ;
  • Nantes est la ville la plus abordable, avec 672 € de mensualité.

Les mensualités des prêts sont en baisse depuis 6 mois

La bonne nouvelle, c’est que les mensualités sont globalement en baisse depuis 6 mois dans les principales villes de France, comme le relève la directrice des études chez Empruntis, Cécile Roquelaure pour Les Echos. Ainsi, les mensualités ont baissé de 3 % à Strasbourg, de 2,4 % à Marseille, de 2 % à Montpellier. Cependant, elles ont augmenté de 2,5 % à Lyon et de 1,8 % à Bordeaux, ce qui s’explique par la hausse des prix de l’immobilier.

Bon à savoir

Sur une période plus longue de 3 ans, les mensualités ont baissé dans toutes les villes : de -9 % à Bordeaux à -21 % à Marseille, ce qui offre des gains sur le budget mensuel des acquéreurs de 45 à 822 € selon les villes et les surfaces achetées.

Les frais liés à l’emprunt d'un crédit immobilier

Outre le prix d’achat du logement, devenir propriétaire implique également le paiement de frais liés à l’emprunt auquel vous souscrivez. Ainsi, vous serez redevable des frais d’ouverture de dossier, des frais d’assurance obligatoire qui vous couvrent en cas de décès ou d’incapacité de travail, ainsi que le taux d’intérêt, qui peut être fixe ou variable selon ce que vous souhaitez. Vérifiez d’ailleurs que le taux effectif global (TEG) représente le coût réel de votre emprunt et tient compte des autres frais.

Conseil SeLoger'

Depuis le début d'année, les taux des crédits immobiliers sont repartis à la hausse. Pour trouver le meilleur taux pour votre projet faites appel à un courtier.

Les droits de mutation appelés aussi frais de notaire

Les droits de mutation sont réglementés et se composent de différents frais et taxes. Aussi appelé à tord frais de notaire, ils comprennent les frais de mutation, qui sont les droits perçus par le fisc, la rémunération du notaire qui est calculée à l’aide d’un tarif proportionnel au prix de vente du bien immobilier, les émoluments des formalités et les frais divers, ainsi que la contribution de sécurité immobilière.

Bon à savoir

N’oubliez pas qu’en tant qu’acquéreur, vous pouvez également débourser des frais d’agence immobilière, et ces frais varieront selon le montant du bien que vous acheterez.