Immobilier : faut-il acheter ou louer sa résidence principale ?

Immobilier : faut-il acheter ou louer sa résidence principale ?

Est-il plus intéressant d’acheter ou de louer sa résidence principale ? Cette question, tout le monde se la pose un jour ou l’autre… et la réponse n’est pas aussi évidente qu’on pourrait le croire. Alors, comment choisir ?

Acheter son logement pour être « chez soi » et sécuriser son avenir

Contrairement à la location, devenir propriétaire de votre logement vous permettra de vivre véritablement « chez vous ». Cela signifie qu’il vous sera possible de l’aménager comme bon vous semble, sans demander d’autorisation à quiconque. Acheter votre logement est également une manière de sécuriser votre avenir. En effet, quand vous serez à la retraite, vivre dans une maison ou un appartement, qui vous appartiendra et que vous aurez fini de rembourser, vous mettra plus à l’aise financièrement : vous n’aurez rien à dépenser chaque mois pour votre logement, à un moment de la vie où vos revenus seront probablement plus faibles.

L’achat, une nécessité dans certaines régions

Dans certaines régions, le marché locatif est tellement restreint, qu’il s’avère presque nécessaire d’acquérir sa résidence principale.

L’achat de sa résidence principale est plus rentable sur le long terme

Sur le papier, être propriétaire de son logement paraît plus intéressant financièrement que de rester locataire, notamment en raison de la plus-value que l’on retire au moment de la revente. De plus, à logement similaire (confort, surface, situation, etc.), le remboursement d'un crédit immobilier peut s’avérer équivalent voir même inférieur aux loyers proposés dans certaines villes. Néanmoins, cette logique est nuancée par le fait que les charges des propriétaires sont bien plus élevées que celles des locataires (taxe foncière, charges de copropriété, coûts des travaux…). Par ailleurs, pour être rentable, un achat immobilier doit être pensé sur le long terme.

Bon à savoir

On estime qu’il faut conserver son bien au minimum 6 ans avant de le revendre, pour rembourser les frais de notaire.

La location offre davantage de libertés

La location présente, elle aussi, de nombreux avantages, à commencer par la grande « souplesse » offerte par le statut de locataire. Ainsi, contrairement à un propriétaire, si vous souhaitez changer de logement (mutation professionnelle, changement de vie, etc.), vous n’êtes pas contraint d’attendre sa revente pour déménager. Le locataire peut résilier son bail à tout moment et sans motivation en respectant seulement un délai de préavis. En étant locataire, vous serez libre de placer (épargne d'entreprise, PEL, bourse, etc.) l’équivalent de votre apport non utilisé pour l'achat d'un bien immobilier, afin de le faire fructifier pour un futur investissement.

Location : impossible d’aménager le logement sans l’aval du propriétaire

En étant locataire, vous aurez naturellement moins de responsabilités qu’un propriétaire. Par exemple, en cas de travaux, vous serez dispensé des nombreuses démarches (recherche d’un artisan, demandes de devis…) qui seront à la charge de votre propriétaire. Lorsque vous devrez faire réparer un élément du logement (volets électriques, gouttière, etc.), c’est également votre bailleur qui s'en chargera. En revanche, le statut de locataire comporte des inconvénients. Ainsi, quand vous souhaiterez effectuer des travaux ou aménagements (peinture, sol, etc.), vous devrez obligatoirement obtenir l’autorisation de votre propriétaire. Quand viendra le moment de quitter le logement, votre propriétaire pourra vous demander de tout remettre dans l’état initial.

L’achat est plus rentable sur le long terme

En conclusion, même si la location offre de nombreux avantages (liberté, moins de responsabilités et de charges, etc.), l’achat reste la solution idéale sur le long terme.