Los Angeles : acheter un bout de rêve californien

Los Angeles est la deuxième plus grande ville des États-Unis après New York. © Siegfried Schnepf
partage(s)

La Californie, c’est la Silicon Valley, Los Angeles, Hollywood… Des noms qui évoquent à la fois le dynamisme économique et la démesure américaine. En immobilier, on peut encore y décrocher quelques pépites.

Plus encore que la Floride, la Californie fait rêver les européens et les français : la côte Ouest, ses rouleaux légendaires pour le surf, Los Angeles, Hollywood et ses studios, Beverly Hills et ses propriétés à des millions de dollars acquises par le show-biz, Santa Barbara et ses feuilletons à rallonge diffusés sur toute la planète. Mais il y a une vie en dehors de ces clichés  même en Californie du sud qui regroupe 10 millions d’habitants autour de Los Angeles.

Los Angeles : des villes dans la ville

L’agglomération de Los Angeles regroupe 4 millions d’habitants avec des villes indépendantes juridiquement comme Glendale, Beverly Hills, Hollywood, Santa Monica, Covina, Valencia… Les points forts : une population très jeune (25 % de moins de18 ans) et hautement diplômée, une ville active qui est le 3e centre économique mondial après Tokyo et New York et le 5e plus grand port du monde. Sans parler de sa diversité culturelle avec 62 langues et dialectes parlés chaque jour.

Le saviez-vous ? 

L.A, l’une des villes les plus bling bling des Etats-Unis est jumelée avec Bordeaux, l’une des plus bourgeoises de France. Sur L.A., pas de limite sur les prix. Sur Bordeaux intramuros, 4 500 €/m² fait figure de valeur exceptionnelle.

Westside : « Platinium Triangle »

A Los Angeles, le Triangle d’or connu en Europe se nomme le « Platinium Triangle ». De la platine au lieu de l’or pour un triangle néanmoins légendaire  composé des sites emblématiques de Beverly Hills, Holmby Hills et Bel-Air où sont concentrés les plus belles propriétés de Californie, au bas mot entre 15 et 20 millions d’euros. Et sans limite dans la fourchette haute sachant qu’un petit terrain vient de se vendre plus de 20 millions d’euros à Beverly Hills.

  • Beverly Hills : un prix médian de 2 millions d’euros, stable par rapport à l’année précédente
  • Venice : au bord de l’océan Pacifique,  un prix moyen de 1,4 millions et quelques maisons de 250 m² avec piscine pour 2 millions d’euros.

Des villas de stars à tous les coins de rue

« Le Westside rassemble les quartiers les plus prestigieux de Los Angeles pour ses propriétés incroyables captées par les stars américaines ou anglosaxonnes. Ce sont des collines où il fait moins chaud que dans la ville elle-même. Mais sans disposer d’un budget colossal et d’une envie de maison surdimensionnée dans les meilleurs micromarchés, on peut décrocher des biens autour du million d’euros »

Jean Baptiste Rugiero du groupe Barnes