[VIDEO] Comment déchiffrer facilement une annonce immobilière ?

partage(s)

Savoir décrypter une annonce immobilière vous évitera de perdre votre temps à visiter des logements qui ne correspondent pas à vos attentes. Eh oui, il arrive que la langue immobilière soit plus difficile à maîtriser que la langue de Molière… 

Parlez-vous le langage de l'immobilier ?

La plupart des annonces immobilières sont truffées d’abréviations dont il est préférable de connaître la signification, sans quoi, vous risqueriez d’être déçu(e)s en visitant le logement. Parmi les plus abréviations les plus couramment utilisées, on retrouve :

  • « SDB » pour « salle de bains »,
  • « TBE » pour « très bon état »,
  • « BEG » pour « bon état général »,
  • « A.P.D » pour « à partir de » (il s’agit de la date à partir de laquelle le bien sera disponible),
  • « ASC » pour « ascenseur » (bien pratique si l’appartement se trouve au 6ème étage…),
  • « HAI » pour « Honoraire d’agence inclus »,
  • « DG » pour « dépôt de garantie obligatoire »,
  • « CV » pour « centre-ville » (et non « curriculum vitae ») ,
  • « CC » pour « charges comprises » (à ne pas confondre avec « coucou »). 

Savoir lire entre les lignes d'une annonce immobilière

  1. Il peut arriver que les termes employés pour décrire un logement proposé à la vente ou à la location prêtent à confusion… En clair, s’il est indiqué dans l’annonce que le bien dispose d’un « fort potentiel » ou qu’il est « à rafraîchir », attendez-vous à ce que des travaux soient à prévoir… S’il est précisé qu’un appartement est situé dans un quartier « très recherché », son prix sera probablement dans la fourchette haute, voire très haute.
  2. Si le logement se trouve dans un quartier « calme », ce sont alors les transports et les commerces de proximité qui risquent de faire défaut… Si le quartier est « animé », il y a fort à parier que l’adjectif « bruyant » aurait été plus approprié. De même, « en pleine évolution » est bien souvent synonyme de « mal fréquenté »…
  3. Attention, des termes comme « coquet », « adorable », « idéal étudiant » ou encore « aucune perte d’espace » laissent généralement présager d’une surface réduite. Méfiez-vous aussi de l’emploi de l’adjectif « atypique » qui pourra bien souvent se traduire pas « mal agencé » voire « carrément bizarre ».
  4. Il arrive aussi qu’une « kitchenette » consiste, au mieux, en une cuisine américaine minuscule (évier + plaque électrique) et au pire, se résume à une simple planche sur laquelle vous aurez à peine la place de préparer et de prendre vos repas… Dans certains cas, « sans vis-à-vis » pourra signifier « sous les toits ».
  5. Sachez enfin que si une cuisine « équipée » comprend un réfrigérateur et des plaques de cuisson, dans le cas d’une cuisine simplement « aménagée » , ce sera probablement à vous d'installer vos propres appareils électroménagers. 

Les points clés à retenir

  • Dans une annonce immobilière, méfiez-vous des termes trop vagues ou trop élogieux.
  • Décrypter efficacement le texte d’une annonce vous fera gagner un temps considérable.
  • Les annonces immobilières contiennent généralement de nombreuses abréviations (SDB, TBE…).