Visite : les questions clés à poser

Visite : les questions clés à poser

Que l’on cherche à acheter sa résidence principale ou à investir dans le locatif, il est impératif de recueillir certains renseignements auprès du vendeur ou de l’agent immobilier…

Le logement est-il en bon état ?

Lors de la visite, si vous détectez la moindre fissure ou trace d’humidité, demandez à ce que l’on vous en indique la cause : un dégât des eaux est-il à déplorer ? Est-ce lié à un problème d’étanchéité ? Y a-t-il des risques d’infiltrations ? Si le coût des travaux permettant d’y remédier est élevé, essayez d’obtenir du propriétaire qu’il baisse le prix de vente.

Quel est le montant des charges ?

Y a-t-il un gardien dans l’immeuble ? Le chauffage est-il compris ? Payables tous les mois ou tous les trimestres, les charges de copropriété représentent un coût non négligeable pour le futur propriétaire. Demandez quel est leur montant et ce qu’elles englobent précisément : honoraires du syndic, assurance de l’immeuble, nettoyage des parties communes, gardiennage, entretien de l’ascenseur, eau, chauffage, etc. L’examen des charges payées par les copropriétaires de l’immeuble au cours des deux dernières années est particulièrement instructif. En effet, des charges élevées (au-delà de 300 euros par mois environ) constituent un véritable argument de négociation et pourraient vous permettre d’obtenir du vendeur qu’il revoit son prix à la baisse.

Conseil Seloger

Faites une enquête de voisinage ! Un petit entretien avec la concierge de l’immeuble, avec vos (potentiels) futurs voisins ou avec la boulangère d’en face pourraient vous apprendre certaines choses que l’on se serait bien gardé de vous mentionner…

Des travaux sont-ils à prévoir ?

Il serait dommage de faire l’impasse sur le compte-rendu des dernières assemblées générales de copropriétaires… Y jeter un coup d’œil permet en effet de savoir non seulement quelles décisions ont été votées mais aussi quelles sont les rénovations envisagées. Si de gros travaux sont à prévoir (ravalement de façade, rénovation de toiture, etc.), demandez à ce que l’on vous indique le montant de la quote-part dont vous acquitteriez une fois devenu propriétaire. Des travaux très coûteux pourraient bien mettre les nerfs de votre banquier (et accessoirement les vôtres !) à rude épreuve…

À combien s’élèvent la taxe foncière et la taxe d’habitation ?

Dans la « check-list » des questions à poser absolument lors d’une première visite, ne zappez pas celles relatives au montant de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Pour info, la taxe foncière incombe au propriétaire. La taxe d’habitation, quant à elle, doit être payée par celui qui a occupé le logement au 1er janvier de l’année.

Le logement est-il bien desservi par les transports ?

De l’avis de tous les professionnels, l’emplacement est capital ! Si le logement est isolé, excentré (sans commerces ni école à proximité) ou mal desservi par les transports en commun, alors des frais de carburant seront à prévoir dans votre budget. En revanche, comme dans le cas d’un appartement dont les charges seraient très élevées, un logement qui ne serait pas idéalement situé pourrait voir son prix baisser…

Témoignage

« En discutant avec mon beau-frère (un fêtard de première !), j’ai découvert qu’une discothèque était située à quelques mètres de l’appartement que je venais de visiter. J’y suis donc retourné le soir-même pour me rendre compte des nuisances sonores (la visite avait eu lieu en pleine journée) et j’ai bien fait. Il y avait du monde partout dans la rue et la queue pour rentrer dans l’établissement passait juste sous les fenêtres de l’appartement… »

Julien, 38 ans

Est-ce que c’est calme ?

Les nuisances sonores sont la « bête noire » de nombreux acheteurs potentiels : appartement donnant sur un boulevard, situé à proximité d’un bar ou d’une voie ferrée, au-dessus d’un magasin d’alimentation (les livraison s’effectuent très tôt le matin) ou d’un parking, etc. Si le locataire est présent au moment de la visite, n’hésitez pas à lui demander si l’appartement est calme, notamment en soirée. Et aussi si les voisins (du dessus, du dessous, de palier) sont plutôt du genre discrets ou au contraire écoutent la musique à fond les ballons…

La vue est imprenable mais le restera-t-elle ?

Nul propriétaire n’a droit au maintien de son environnement visuel. En clair, demandez s’il est prévu qu’un bâtiment soit construit sur un terrain voisin et ne vienne boucher la vue qu’offre l’appartement ou la maison.

Quelle est l’exposition des pièces ?

À moins d’avoir apporté une boussole, il peut être difficile de savoir comment sont exposées les différentes pièces de l’habitation. Si une exposition traversante est-ouest constitue un bon point, en revanche, une exposition plein nord est souvent synonyme de faible luminosité.

Pourquoi le vendre maintenant ?

Il peut être intéressant de connaître les motivations du vendeur. Est-il en train de divorcer ? A-t-il été muté professionnellement ? S’il est pressé de vendre, profitez-en pour négocier !

Les points clés à retenir

Même si vous avez eu un coup de cœur pour un appartement, il faut absolument vous renseigner sur les charges, le voisinage, le coût des futurs travaux et ne pas hésiter à vous faire expliquer le moindre défaut que vous aurez détecté.