Comment financer vos travaux de copropriété ?

Comment financer vos travaux de copropriété ?
partage(s)

Ravalement, installation d’un ascenseur, réfection de toiture, changement de chaudière… autant de dépenses à régler et qui tombent souvent au mauvais moment pour les copropriétaires. Pistes à suivre pour optimiser votre financement.

La loi Alur, la future loi sur la transition énergétique ou tout simplement des travaux d’entretien vous obligent à réaliser des travaux. Et le plus souvent à emprunter.

Profitez de l’Eco-PTZ copropriétés

Ce prêt est disponible depuis le 1er janvier 2014. Il vise les copropriétés achevées avant le 1er janvier 1990 et dont au moins 75% des tantièmes sont des lots affectés à l’usage d’habitation principale. Il est accordé sur une durée de 10 à 15 ans au nom du syndicat des copropriétaires. Son montant est fonction des travaux entrepris et se situe entre 10 000 et 30 000 € par logement.

Misez sur l’Eco-PTZ individuel

Son montant maximal est de 30 000 € sur 15 ans, accordé sans condition de ressources. Il vous faut néanmoins réaliser un bouquet de travaux  portant sur l’isolation et le chauffage. Toutefois, si vous demandez votre Eco-PTZ individuel un an après celui de la copropriété, vous n’êtes pas tenu de réaliser un bouquet de travaux. Vous pouvez alors choisir entre l’isolation et le chauffage.

Bon à savoir

Vous pouvez cumuler l’Eco-PTZ individuel et l’Eco-PTZ copropriétés mais vous ne pourrez pas dépasser les 30 000 € pour un même logement.

Pensez à la prime pour rénovation thermique

Vous pouvez bénéficier d’une prime de 1 350 € pour rénover votre logement au niveau des économies d’énergie. Sous réserve que ce logement soit votre résidence principale et sous réserve que vos revenus ne dépassent pas un certain montant. Les revenus peuvent atteindre 25 000 € pour une personne seule, 35 0000 € pour un couple, majorés de 7 500 € par personne à charge.

Tentez le prêt collectif

Ce prêt est souscrit par le syndicat des copropriétaires après vote en assemblée générale à la même majorité que celle requise pour les travaux. A titre d’exemple, si vous votez le remplacement d’une chaudière vétuste et d’un ascenseur, travaux votés à la majorité simple (article 24 donc majorité des voix exprimées des copropriétaires présents ou représentés), le prêt sera alors voté à la même majorité. Les copropriétaires qui n’ont pas souscrits ce prêt ne sont pas solidaires de son remboursement

Pourquoi pas un prêt individuel ?

Les taux actuels étant très bas, n’hésitez pas à en profiter. Vous pouvez décrocher un prêt immobilier à moins de 3% ou un prêt à la consommation  entre 4 et 6%. Si jamais vous êtes détenteur d’un compte épargne logement depuis 18 mois, vous pouvez obtenir un crédit à taux imbattable : 2,25% hors assurance pour un montant maximal de 23 000 €.

Regardez du côté du prêt Action Logement

Si vous travaillez dans une entreprise de plus de 10 salariés, vous pouvez avoir droit au prêt travaux d’amélioration et d’agrandissement. D’un montant de 10 000 € maximal  de 10 000 € sur une durée de 10 ans à un taux imbattable : 1,25%.Toutefois, l’octroi de ce prêt est soumis à des conditions de ressources qui varient en fonction de la zone géographique et de la composition de la famille. A titre d’exemple, le revenu fiscal de référence d’un couple avec deux enfants ne doit pas dépasser 89 165 € en Ile de France et 62 080 € dans les métropoles régionales.

Etalez le paiement de vos travaux

Si vous avez voté contre les travaux d’amélioration, si vous vous êtes abstenus ou si vous étiez défaillants ou non représentés, la loi de 1965 (article 33) vous autorise à demander au syndic l’étalement de votre quote-part de travaux. Vous devez faire cette demande dans les deux mois suivant la notification du procès-verbal de l’AG. Votre dette peut ainsi être échelonnée sur 10 ans au taux d’intérêt légal de 0,04%.

Les points clés à retenir

  • Pour les travaux d’amélioration et d’entretien, vous avez accès à tous types de prêts libres et règlementés.
  • Pour les travaux liés aux économies d’énergie, cumulez l’Eco-PTZ individuel et collectif et obtenez la prime énergie.