J'habite en copropriété, que puis-je faire sur ma terrasse ou mon balcon ?

J'habite en copropriété, que puis-je faire sur ma terrasse ou mon balcon ?
partage(s)

Il suffit d’un balcon ou d’une terrasse pour jouir d’un petit espace de verdure. Même si vous pouvez l’aménager à votre guise, vous devez tout de même respecter quelques règles.

Balcon, Terrasse : le point sur les droits et devoirs de chacun

La copropriété peut parfois présenter quelques inconvénients en termes d’aménagement des espaces, le tout étant régit par le règlement de copropriété, voici le point sur les droits et les devoirs de chacun.

Quelles plantations pour votre espace privé ?

En théorie, rien ne vous empêche de fleurir votre balcon ou votre terrasse comme il vous plait. Afin de conserver une bonne entente avec votre voisinage voici quelques astuces :

  • Pots et jardinières

Si vous choisissez d’utiliser des pots ou des jardinières, ceux-ci doivent impérativement, pour des raisons de sécurité et d’aspect extérieur de l’immeuble, être accrochés du côté intérieur de la rambarde. Préférez l'utilisation d’un arrosoir afin de ne pas inonder vos voisins. Vous pouvez également mettre des soucoupes ou des roule-bacs sous les pots et les jardinières pour éviter les infiltrations.

  • Plantes grimpantes

Généralement les règlements de copropriété ou municipaux ne vous interdisent pas d’installer des plantes grimpantes. Si le règlement vous l’autorise, installez un treillage pour faire pousser les plantes grimpantes. Celui-ci évitera d’abîmer la façade et les murs de votre immeuble. Ne les laissez pas envahir vos voisins, pensez à tailler régulièrement vos plantes grimpantes.

  • Fleurs et plantes

En installant des fleurs, essayez d’éviter celles dont l’odeur pourrait gêner vos voisins. Ne choisissez pas non plus des plantes trop envahissantes. Il est aussi préférable d'éviter les plantes toxiques si vos voisins ont des enfants ou des animaux domestiques susceptibles de les manger. Pour les plantations en pleine terre, attention aux végétaux envahissants tels que les bambous traçants dont les racines peuvent sérieusement endommager les constructions. Attention également aux jardins mis en place sur des parkings ou caves : l’épaisseur de terre étant limitée par des problématiques de charge, des végétaux, même non invasifs, peuvent abimer l’étanchéité.

Fleurs-balcon
Attention aux types de plantes que vous souhaitez installer ! © Tanouchka

Bon à savoir

Consulter votre règlement de copropriété qui régit les droits de chacun, aussi bien des copropriétaires que des locataires, et prévoit souvent une règlementation pour les plantations (conditions de sécurité et du respect de l’aspect extérieur de l’immeuble).

Attention aux aménagements plus conséquents

Outre les fleurs et les plantes, il est possible d'installer des objets de tailles plus importantes sur votre balcon ou votre terrasse. Qu'il s'agisse d'une véranda ou d'un barbecue, il existe là encore des règles à respecter vis-à-vis de votre copropriété.

  • Véranda

La première étape est d’obtenir l’accord des copropriétaires à la majorité, ensuite vous devez déposer la déclaration préalable de travaux au service de l’urbanisme de la Mairie (à noter : si la véranda est supérieure à 20m2, un permis de construire vous sera nécessaire).

  • Barbecue

Avant d’installer votre barbecue, vous devez consulter le règlement de copropriété. Si rien n’y est spécifié, consultez le règlement de votre municipalité. Si vous êtes autorisés, veillez à ne pas abîmer les murs par des projections de cendres ou les fumées. Enfin, préférez des barbecues ou des planchas électriques plutôt qu’à charbon (très odorant), de plus ceux-ci éradiquent tous les risques d’incendie.

  • Revêtement de sol

Si vous installez un revêtement de sol, renseignez-vous avant de le choisir, surtout s’il est voyant, afin de respecter l’harmonie et l’aspect de la façade extérieure.

Barbecue-balcon
N'oubliez pas de consulter le règlement de votre copropriété. © Karepa

  • Le caillebotis

Très esthétique et simple à poser et à entretenir, il est préférable d’installer les caillebotis sur des plots plutôt que directement sur le sol de votre terrasse ou de votre balcon. Vous éviterez ainsi les risques d’infiltration et favoriserez l’écoulement de l’eau.

  • Le gazon synthétique

Aucune restriction (sauf venant de votre règlement de copropriété) pour installer du gazon synthétique sur votre balcon ou votre terrasse. Veillez tout de même à l’entretenir.

  • Canisses, brise-vue, brise-vent

La privation d’ensoleillement ou de vue étant considérée comme un trouble du voisinage, évitez les brise-vues et les brise-vents trop hauts.

Bon à savoir

Entretenir et tailler les plantes de votre balcon ou terrasse est un devoir.