Déménager : comment faire vos cartons ?

Le poids maximal d’un carton se situe aux alentours de 15-20 kg.  ©Fotolia
partage(s)

Votre déménagement approche à grands pas et vous n’avez encore préparé aucun carton ? Pas de panique ! Voici quelques astuces bien utiles pour vous aider à déménager sans stresser… À vos marques, prêt(e)s, rangez !

Où trouver des cartons ?

Pour ce qui est du meilleur moyen de se procurer des cartons afin d’y ranger ses affaires en vue du grand déménagement, trois écoles s’affrontent.

Conseil Seloger

1 déménagement = 2 fêtes

Un bon moyen de s’assurer que vos amis seront bien là (et à l’heure) pour vous aider à déménager consiste, surtout s’ils habitent loin de chez vous, à ce qu’ils dorment chez vous la nuit précédant le déménagement. Comme on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, organisez une petite fête, façon « dépendaison de crémaillère ». Et remettez ça le jour du déménagement proprement dit en improvisant une crémaillère dans votre nouvelle habitation !

D’un côté, ceux que l’on pourrait qualifier de « débrouillards » (leurs détracteurs préféreront le terme de « pinces »…) vont écumer les supermarchés, les supérettes et autres commerces en tous genres en quête de cartons de récupération, en clair de cartons gratuits. S’ils le peuvent, ils réutiliseront les cartons d’un précédent déménagement (s’ils les ont conservés et qu’ils sont en bon état) ou s’en feront prêter par des proches.

De l’autre, ceux dont on pourrait dire qu’ils sont « organisés » (ou « paresseux » diront certains…) préféreront acheter des cartons de déménagement (plus fiables et adaptés aux déménagements) auprès de professionnels (garde-meubles, sites Internet, enseignes de bricolages, boutiques spécialisées). Ils penseront aussi à se procurer de l’adhésif, du papier bulle et des marqueurs.
Quelques sites : easy-cartons.com, cartonsdedemenagement.com, cartonmarket.fr

Et puis, il y a ceux qui ne veulent pas se prendre la tête. Ils loueront les services d’un déménageur. Toutes les fournitures seront alors fournies par la société et si le contrat le mentionne, les emballages « fragiles » seront assurés par le prestataire.  À vous de choisir votre camp !

Que mettre dans ses cartons ?

Mieux vaut trop de cartons qui ne seraient pas suffisamment remplis (évitez tout de même de prévoir un carton par paire de chaussettes !) que peu de cartons surchargés ! Surtout si vous tenez à préserver les lombaires de vos amis déménageurs d’un jour…

De l’avis de la plupart des professionnels du déménagement et à moins que les amis venus vous prêter main forte pour déménager ne soient taillés comme des armoires normandes ou carburent aux stéroïdes, le poids maximal d’un carton se situe aux alentours de 15-20 kg. Faites le test : au-delà, on risque de se faire mal ou de se coincer quelque chose… En clair, évitez de remplir un carton de livres jusqu’à ras bord !  Et plutôt que d’encombrer votre futur appartement avec une paire d’haltères dont vous ne vous êtes de toute façon jamais servi (et dont, on ne va pas se mentir, vous ne vous servirez probablement jamais !), pourquoi ne pas les donner ou les vendre ? Bref, vous en débarrasser… Vous gagnerez non seulement de la place mais aussi la reconnaissance éternelle de vos amis, déménageurs d’un jour venus vous donner un coup de main…

Témoignage

Ça s’est fini aux urgences ! 

« Quand j’ai quitté mon appart’, j’ai préféré demander aux copains de venir m’aider plutôt que de passer par une boîte de déménageurs. Sauf que physiquement, mes potes sont plutôt du genre, gaulés comme des bâtons de sucettes… Bref, ce qui devait arriver arriva… En soulevant l’un de mes cartons (bourré de bouquins pesant le poids d’un âne mort chacun…), un de mes amis s’est fait horriblement mal au dos. Il a hurlé ! Mais juste après, il a hurlé une deuxième fois quand le fond du carton s’est déchiré et que tous mes livres lui sont tombés sur le pied (on n’a pas idée, non plus, de venir à un déménagement en tongs, aussi… Bref, on a dû l’emmener aux urgences : Bilan : 2 orteils cassés et une hernie discale… La cata’ »

Stéphanie, 35ans, Nantes (44).

Comment s’y retrouver dans tous ces cartons ?

Avant toute chose, scotchez en croix le fond du carton. Après avoir soigneusement rangé vos affaires dans les cartons, pensez à bien indiquer sur chaque carton ce qu’il renferme (on a tôt fait d’oublier…). Mais bien que cela soit nécessaire, écrire son contenu (« pulls de Sophie », « CD de Nico », etc.) sur un carton n’est pas suffisant. C’est encore mieux si l’on précise non seulement la destination du carton, c’est à dire dans quelle pièce il devra être posé (on se fiche de savoir si son contenu provient de votre salle de bains ou de la cuisine, c’est où il va aller dans le nouveau logement qui compte !) mais aussi comment le manipuler (« attention, fragile » ou encore « ne rien poser dessus »). Sans compter qu’un bon étiquetage de vos cartons vous permettra :

  • Avant le déménagement de savoir où se trouve telle ou telle chose que vous auriez déjà emballée
  • Après le déménagement de retrouver rapidement vos affaires une fois le déménagement terminé et accessoirement vous évitera de chercher votre brosse à dents pendant des semaines pour finalement la retrouver dans la boîte de corn flakes…

Les points clés à retenir

Soyez or-ga-ni-sé(e) ! Que vous optiez pour des cartons gratuits ou non, ne les surchargez pas inutilement. Inscrivez sur chaque carton ce qu’il contient, dans quelle pièce il doit être déposé et s’il convient de le manipuler avec précaution. C’est ce que l’on pourrait appeler la règle du « quoi-où-comment » :

  • « Quoi » (qu’est-ce qu’il y a dedans ?)
  • « Où » (dans quelle pièce ce carton doit-il être rangé ?)
  • « Comment » (son contenu est-il fragile ou au contraire ne craint-il pas les chocs ?)