Vous déménagez ? Les incontournables administratifs

Vous déménagez ? Les incontournables administratifs
partage(s)

Vous avez trouvé votre nouveau logement ? Il ne vous reste plus qu'à effectuer les démarches auprès des administrations et des organismes avec lesquels vous avez souscrit des abonnements.

Vous êtes locataire ? Vous devez impérativement notifier votre départ au bailleur, dans les délais de préavis figurant sur votre contrat de bail (en général, de un à trois mois). Au moment du départ, après avoir dressé l’état des lieux de sortie avec le propriétaire, vous pourrez récupérer votre dépôt de garantie.

Bon à savoir

Vous avez un véhicule, faites changer le certificat d’immatriculation du véhicule avec la nouvelle adresse. Si vous traînez trop, vous encourez une amende de 135 euros. Par contre, il n’est pas obligatoire de changer d’adresse sur sa carte d’identité, son passeport ou encore son permis de conduire. Mais vous avez la possibilité de le faire, auprès des services de votre mairie ou de la préfecture de police.

Vous êtes copropriétaire ? Vous devez demander un arrêt des comptes de charges au syndic de copropriété. Autre précaution : il est nécessaire de conserver les papiers concernant le logement pendant un certain temps.

Vous avez des enfants ?

En cas de séparation, mettez en place, rapidement et sereinement, le droit de visite et d’hébergement, en attendant que la justice ne tranche. Pour les enfants scolarisés, demandez le changement d’établissement, ou dans le cas contraire songez aux conditions du maintien des enfants dans leur école actuelle.

Les différents organismes à prévenir avant votre départ

Administrations, organismes et entreprises gérant vos abonnements et autres contrats doivent être alertés. Sachez que le site officiel de l’administration française, Service-public.fr, peut assurer le suivi du changement d’adresse auprès de toutes les administrations.

  • Priorité doit être accordée aux organismes sociaux afin qu’il n’y ait pas de rupture dans la continuité du versement des allocations, des remboursements de frais de santé, etc. : Caisse d’allocations familiales (CAF), Mutualité sociale agricole (MSA), Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), Caisse de retraite ou encore complémentaire santé et mutuelles doivent être rapidement informées.
  • Dernière administration à alerter, et non des moindres, le service des impôts.
  • Ne pas oublier, bien sûr, d’informer son employeur ou Pôle emploi, dans les plus brefs délais.
  • Votre banque et vos diverses assurances devront être informées, notamment l’assureur en charge de votre précédent domicile pour transformer le contrat en prenant en compte les caractéristiques du nouveau… si vous restez auprès du même assureur.
  • D’autres entreprises doivent être mises au courant : service des eaux de votre précédent lieu d’habitation, EDF, opérateurs de téléphonie, opérateur d’internet.

Et enfin, organisez  au plus vite la garde ou le transfert de votre courrier en utilisant le service proposé par La Poste.

Les points clés à retenir

Administrations, organismes sociaux, entreprises gérant vos abonnements… Pour éviter de jouer les abonnés absents, n’oubliez pas de communiquer vos nouvelles coordonnées. Il serait dommage de ne plus recevoir de news de votre percepteur.