1er achat : réaliser un investissement locatif ou acquérir sa résidence principale ?

Acheter un logement pour y vivre ou pour louer ? La question mérite réflexion. © Jean-Paul Comparin
partage(s)

Vous souhaitez acquérir votre premier logement mais vous ignorez si vous devez effectuer un investissement locatif ou si vous devez en faire votre résidence principale ? SeLoger' vous apporte quelques conseils.

1er achat : Quelle est votre situation et quelles sont vos motivations ?

La question d’investir ou d’acquérir sa résidence principale en premier lieu ne trouve pas de réponse absolue adaptée à tout le monde, il s’agit d’étudier votre situation et vos motivations propres pour pouvoir trancher cette question. Si vous êtes célibataire et que vous pouvez encore vous permettre de vivre chez vos parents, l’investissement peut être une bonne solution dans un premier temps. En revanche, si vous avez déjà des enfants et que vous souhaitez sécuriser votre situation, peut-être serait-il plus prudent d’acquérir directement votre résidence principale.

Bon à savoir

N’oubliez pas qu’en acquérant votre résidence pour la première fois, vous pouvez bénéficier du PTZ (prêt à taux zéro) qui consiste en un prêt aidé par l’Etat pour lequel vous n’aurez pas d’intérêts à rembourser.

Acheter votre résidence principale en premier valorise votre patrimoine

Etre propriétaire de votre logement vous permet d’en disposer librement, d’effectuer les travaux que vous souhaitez, de l’aménager comme bon vous semble et de commencer à vous constituer un patrimoine. De même, il est généralement admis que dans les grandes villes, les loyers sont souvent plus élevés que le montant des mensualités lors de la souscription d’un crédit, ce qui signifie que l’effort financier que vous fournirez sera moindre par rapport à une location, à lieu et surface égale.

Mais vous devez vous installer pour longtemps

Acheter sa résidence principale est une opération qui attire encore une majorité de Français, mais prenez quand-même en compte le fait qu'il faille être certain(e) d’y passer plusieurs années afin de ne pas perdre trop d’argent. En effet, si vous ne pouvez pas prétendre au PTZ, sachez que l’on estime en générale que les 5 premières années de remboursement du crédit permettent de rembourser les intérêts, ce qui signifie que sous ce seuil, vous avez plus de risques de ne pas effectuer de plus-value en revendant votre bien. De même, n’oubliez pas que vous ne pourrez peut-être pas acquérir immédiatement la surface idéale dans la ville et le quartier idéal, ce qui vous amènera certainement à déménager à court ou moyen terme.

Bon à savoir

Acheter pour louer peut vous permettre de bénéficier des dispositifs de défiscalisation intéressants tels que les dispositifs Pinel ou Censi-Bouvard.

Acheter pour louer vous permet de vous constituer un apport

Effectuer un investissement locatif comme premier achat comporte des avantages et notamment celui de pouvoir, à termes, vous constituer un apport pour acheter plus tard votre résidence principale, en épargnant les loyers que vous aurez perçus. En effet, si vous ne pouvez pas vous permettre l’achat d’un logement pour vous-même, la banque vous octroiera plus volontiers un crédit pour un investissement locatif puisque vous percevrez les loyers en même temps que vous rembourserez le crédit, ce qui rendra l’effort financier indolore.

Mais choisissez bien l’emplacement du logement

L’investissement locatif est une opération qui peut s’avérer très intéressante, à condition que vous choisissiez un logement confortable dans un lieu prisé. De même, les travaux étant à la charge du propriétaire, il s’agit de disposer d’un logement confortable qui ne nécessite pas de travaux trop importants. Ainsi, vous pouvez soit investir dans un logement ancien que vous remettrez en état et qui sera idéalement situé en centre-ville, soit un logement neuf qui restera longtemps en bon état mais qui sera plus excentré.

Bon à savoir

N’oubliez pas que la location d’un logement meublé est très intéressante puisque le régime LMNP (loueur en meublé non professionnel) vous permet de bénéficier d’un régime fiscal avantageux.