Amiens : une ville avec de nombreux atouts immobiliers

Quartier Saint-Leu à Amiens ©Pixel & Création
partage(s)

La plus grande métropole de Picardie a de nombreux atouts à faire valoir d’un point de vue immobilier. Outre sa fameuse cathédrale distinguée par l’Unesco, Amiens bénéficie d’un centre-ville largement réhabilité et d’une bonne qualité de vie.

Amiens est une ville d’envergure, qui bénéficie d’une position stratégique entre les trois grandes capitales que sont Paris, Bruxelles et Londres. Cette ville moyenne compte environ 135 000 habitants, mais peut asseoir son influence régionale sur une aire urbaine de près de 300 000 âmes. Après une période douloureuse de désindustrialisation, la ville connaît un véritable renouveau avec l’arrivée de plusieurs noms prestigieux, comme Airbus, Valeo ou Clarins. Les étudiants affluent en nombre pour son pôle universitaire.

Une ville en plein renouveau

Dans le quartier de la cathédrale, en centre-ville ou le long des canaux, la ville a connu de nombreuses métamorphoses au cours des années 2000. Plus de 1500 façades rénovées et la création de plusieurs voies piétonnes ont contribué à embellir le centre-ville, mais aussi bien sûr à valoriser les prix de l’immobilier. La tendance va se poursuivre sur le long terme dans le cadre du projet « Amiens 2030 », qui fixe les grandes orientations du développement de la ville. De nouvelles ZAC bouleversent ou créent de toutes pièces des quartiers modernes, comme à Gare-La-Vallée, Paul Claudel ou Intercampus.

L’immobilier à Amiens en quelques chiffres

  • L’immobilier amiénois a connu une forte valorisation en une décennie. Comptez en moyenne, à la mi-2014, 2 309€/m² pour un appartement et
    1 904€/m² pour une maison.
  • En dix ans, la ville a intégré 5000 logements supplémentaires, pour atteindre un total de 68 145 logements en 2009.
  • La part de logements sociaux est en baisse mais reste importante : 29 %.

Transports : à mi-chemin entre Paris et Lille

La ville d’Amiens est opportunément située au croisement de deux autoroutes, l'A16 et l'A29, exactement à mi-chemin entre Lille et Paris. Concernant les chemins de fer, le centre d’Amiens n’est desservi que par les trains de grande ligne. Pour accéder au TGV, il convient de parcourir 45 kilomètres, en bus ou en voiture, jusqu’à la gare Haute Picardie. Longtemps débattu, le projet de tramway est pour l’instant suspendu. Restent heureusement un réseau de bus très dense (Amétis) et deux services de vélos en location ou en libre-service (Vélam et Buscyclette).

Amiens : vers quels quartiers se tourner ?

Comme souvent, le centre-ville reste prestigieux et assez cher, notamment lorsque l’on se rapproche de l’hôtel de ville ou de la cathédrale. Les plus belles maisons de maître, toutefois, se trouvent du côté de Henriville. Malgré la hausse des prix, le quartier de Saint-Leu, du côté du canal, peut également occasionner un coup de cœur, donc n’hésitez pas à y étendre vos visites. Pour les biens plus abordables, on pourra privilégier les nouvelles constructions du quartier Saint-Maurice ou des quartiers nord.

Malgré la perte annoncée de son statut de capitale régionale, Amiens conserve toutes les cartes pour demeurer une agglomération vivante et dynamique. Un achat peut s’y révéler particulièrement fructueux, pour un primo-accédant comme pour un investisseur.
 

Les points clés à retenir

  • Amiens attire à nouveau grâce à l’installation de nouvelles industries qui sont sources d’emplois.
  • Cette attractivité se traduit par une revalorisation des prix de l’immobilier.
  • Plusieurs quartiers conservent néanmoins un parc de logements accessibles et populaires.