Arcachon : l'immobilier se décline en 4 saisons

Arcachon : l'immobilier se décline en 4 saisons
partage(s)

La station balnéaire d’Arcachon se singularise par des quartiers se déclinant en quatre saisons. Architecture et prix sont également différents, s’échelonnant entre 200 000 € pour un appartement et 6 millions pour une villa.  

A l’origine station thermale, Arcachon occupe une situation particulière dans le bassin, ce qui en fait un spot particulièrement prisé. A son entrée, elle bénéficie d’une vue somptueuse sur la presqu’île du Cap- Ferret située juste en face et sur la dune du Pilat, petit désert de sable fin plongeant dans le bassin. A la fois traditionnelle et branchée, calme sous les pins maritimes ou les chênes verts qui entourent les belles villas et vivante dans son centre, la station n’a pas de mal à séduire depuis le début des bains de mer, à la fin du XIXe siècle.

Chiffres clés

Arcachon, c'est 58 % de résidences secondaires, 42 % de résidences principales

Un marché immobilier actif qui mise sur l’arrivée du TGV

En 2015, le marché immobilier repart après une année 2014 en retrait. Et les prix ne dessalent pas, bien au contraire, s’étant appréciés de 10 %.  Ce qui n’empêche pas des négociations de plus de 5 %. Le marché n’est pas uniforme, intéressant divers types d’acquéreurs selon les prix:

  • 700 000 €/1 million : acquéreurs français actifs CSP+ vivant en France et recherchant une villa de vacances à toute proximité de la plage.
  • 1 million/1,5 million : jeunes retraités quittant la ville pour s’installer à Arcachon, profitant de ses commodités et de son attrait tout au long de l’année. Ils misent sur une villa pour accueillir enfants, petits-enfants, amis.
  • 1,5 million à 6 millions : étrangers, expatriés ou chefs d’entreprises recherchant un bien de prestige dans un cadre authentique.

Le marché de la résidence secondaire se montre particulièrement tonique depuis le début de l’année. Le coeur du marché se situe entre 700 000 et 1 000 000 €. Mais depuis que le TGV reliant Paris à Bordeaux est annoncé, il y a une forte demande provenant de familles parisiennes ».

Marina Tonneau de l’agence Coldwell Banker

Une Ville, 4 quartiers au fil des saisons

1. Ville de Printemps, le fief des résidences secondaires

De la jetée de la Chapelle, avec la croix des marins que ceux-ci saluaient de deux coups de corne de brume lorsqu’ils partaient vers l’Océan, au parc Péreire, la Ville de Printemps affiche un parc immobilier récent composé majoritairement de résidences secondaires. On y trouve toutes sortes de biens, de l’appartement à la villa cossue. Plusieurs villas récentes ou neuves d’environ 250 m² avec terrain de 800 à 1 200 m² sont à vendre autour de  5 000 €/m².


Le Casino, centre de la vie urbaine et nocturne de la station

2. Ville d’Eté, urbaine et balnéaire

Longeant le front de mer entre les jetées d’Eyrac et de la Chapelle, la Ville d’Eté constitue le centre de la ville avec le marché, les cafés et restaurants, le Casino, le Palais des Congrès. C’est une partie de la ville qui vit toute l’année, ce qui explique que de nombreuses maisons de ville soient des résidences principales. Dans des immeubles neufs, les prix démarrent à 200 000 €. Les maisons de ville évoluent entre 2 et 3 millions d’euros.

3. Ville d’Automne, la ville côté ports de plaisance et de pêche

Ce quartier s’étend du casino au bassin de la Teste mais c’est autour du port de pêche et de celui de plaisance qu’il s’est développé. Second port de plaisance de la côte Ouest après la Rochelle, Arcachon peut accueillir 2 600 bateaux. Côté immobilier, le parc est très éclectique, allant des appartements à 200 000 €  à des maisons « pieds dans l’eau »  autour de 400 m² et terrain d’environ 2 000 m² oscillant selon l’état entre 4 et 6 millions d’euros.

Bon à savoir

A côté des somptueuses villas anciennes se construisent quelques résidences neuves signées ACI, Cogedim, Kaufman & Broad et Pichet, notamment dans la Ville d’Eté. Il faut compter entre 5 500 et 7 000 €/m² selon l’emplacement et la vue.

4. Ville d’Hiver, des villas classées

Sur les hauteurs d’Arcachon, à l’emplacement d’une forêt domaniale, une « ville nouvelle » fut créée par les frères Pereire en 1862. De cette époque, il reste de splendides villas aux jardins arborés dont la plupart sont protégées ou classées, le parc Mauresque…Un quartier résidentiel et un véritable havre de paix à seulement 500 m de la plage et du centre. Certaines grosses villas ont été découpées en appartement. D’autres sont restées aux mains d’un seul propriétaire. Selon qu’elles sont « dans leur jus » ou restaurées, et en fonction de leur surface habitable et celle du terrain, elles se négocient entre 1,5 et 3 millions d’euros.

maison dans ville d'hiver
La villa Chopin, une "arcachonnaise" type de la Ville d'Hiver

La rédaction vous conseille :