Investir en Europe : Barcelone, la plus française des villes espagnoles

Le parc Guel, un des poumons verts de la ville, est recherché par les locaux et les touristes. © Fotolia
partage(s)

L'Espagne, et plus particulièrement Barcelone, intéresse de plus en plus. Dynamique et festive, elle attire de nombreux Français séduits par sa qualité de vie et ses prix immobiliers attractifs.

Située à deux heures de la frontière en voiture, la capitale de la Catalogne est aussi proche de Paris par des vols quotidiens réguliers. Et elle cumule d’autres atouts :

  • L’héliotropisme avec 300 jours de soleil par an.
  • La qualité de vie avec la Méditerranée au pied de la ville et la montagne toute proche.
  • Une vitalité économique avec une forte activité portuaire mais aussi de services.

Un marché immobilier qui présente des similitudes avec Bordeaux

Au niveau de la grandeur et des prix immobiliers, Barcelone est comparable à Bordeaux selon les professionnels qui suivent ce marché. Dans la cité catalane, après sept années de dégringolade, les prix se stabilisent voire augmentent sur certains segments, notamment le haut de gamme.

Bon à savoir

À Barcelone comme dans le reste de l’Espagne, la surface Carrez n’existe pas. Le plus souvent, murs et hauteurs en sous-pente, voire terrasses sont comptabilisés comme surfaces habitables.

Les quartiers résidentiels barcelonais

  • La vieille ville : le Barrio a un charme fou pour les touristes. Sans doute un peu moins quand il s’agit de l’habiter : bruit tout au long de la journée avec les boutiques et restaurants, nuisances nocturnes avec les bars, etc. Sans parler du coté sombre des appartements avec rues étroites et vis-à-vis très proches.
  • Sarrià-Sant-Gervasi : ce quartier calme et résidentiel compte principalement de grands appartements et de somptueuses villas. Les biens s'y vendent pour 3 800 à 10 000 €/m².
  • Les Corts : quartier d’affaires du nord-ouest, il accueille notamment le club de foot du FC Barcelone. Les immeubles récents et anciens se mêlent aux bureaux et aux commerces. Un secteur vivant et cosmopolite où les prix varient de 3 000 à 6 000 €/m².
  • L’Eixample : l’avenue Diagonale, la Sagrada Familia, immeubles « Gaudi » de la Casa Milà et de la Casa Batilà... Des artères de luxe parfois bruyantes et des constructions du « Grand Maître Catalan » dont la revente est confidentielle. Côté prix : entre 2 500 et 7 000 €/m².

Barcelone fait partie des destinations privilégiées pour les Français qui viennent rechercher une qualité de vie alliant convivialité et culture mais aussi des prix attractifs. Dans les secteurs résidentiels, les prix ont atteint leur plancher et commencent à remonter. »

Emmanuel Virgoulay, directeur de Barnes Espagne.

La rédaction vous conseille :