Investir : A qui s'adresse la SCPI ?

Investir : A qui s'adresse la SCPI ?

Méconnue, la Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est un placement qui cumule pourtant de nombreux atouts parmi lesquels un rendement élevé et une grande simplicité de gestion. Explications.

S-C-P-I : quatre lettres à retenir pour investir dans l'immobilier

Retenez bien ces quatre lettres S-C-P-I car elles pourraient bien révolutionner l’épargne des Français. Selon la plate-forme de souscription MeilleureSCPI.com, le rendement moyen pour les SCPI en 2016 s’est établi à 4,64 % soit à un niveau bien supérieur au livret A (0,75 %) ou à un contrat d’assurance vie (inférieur à 2 %). Les SCPI investissent dans des biens immobiliers variés : des bureaux, des commerces, des entrepôts, des cliniques, des résidences services etc. En achetant des parts de SCPI de rendement, l’épargnant devient un associé de la SCPI et perçoit à ce titre un dividende régulier qui correspond au rendement locatif des biens détenus par la SCPI, il pourra également bénéficier d’une éventuelle plus value ou moins-value lors de la cession des parts. Actuellement, on dénombre plus de 170 SCPI dont plus de 80 SCPI de rendement.

Bon à savoir

D’après le baromètre annuel de l’épargne immobilière réalisé par Opinionway - Perial AM, seuls 3 % des Français détiennent des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Un comble quand on sait que, parallèlement d’après l’Insee, le patrimoine brut des ménages est principalement constitué d’immobilier (61 %).

Un placement immobilier qui s’adresse à tous

Ce placement s’adresse à tous ceux qui veulent investir facilement dans l’immobilier, que l’on soit un investisseur aguérri ou débutant. Accessibles dès 5 000 €, les SCPI sont sans doute le placement immobilier le plus abordable, bien avant les parkings ( généralement 15 000 € en moyenne en région parisienne). Elles concernent aussi tous ceux qui souhaiteraient faire un investissement immobilier locatif mais qui n’ont ni le temps ni la possibilité matérielle d’assurer la gestion d’un bien locatif.  Appelées aussi « pierre-papier » elles s’adressent aux épargnants à la recherche de diversification. Les opportunités d’investissement sont multiples : SCPI de rendement, de bureaux, de commerces, diversifiées, spécialisées, européenne. L’investissment est possible comptant, à crédit, en démembrement ou en assurance vie.

  • Les SCPI fiscales permettent ainsi de bénéficier de réductions d’impôt attractives

Le montant de la réduction accordée dépend du dispositif sélectionné : SCPI Pinel, SCPI Malraux, SCPI Monuments historiques ou SCPI de déficit foncier. L’avantage fiscal est valable dès la première année d’acquisition des parts. Les recettes distribuées sont imposées dans la catégorie des revenus fonciers. Seules les SCPI fiscales Pinel entrent dans le calcul du plafonnement des niches fiscales.

Bon à savoir

Les SCPI de rendement sont donc idéales pour générer des revenus complémentaires, se créer un patrimoine immobilier ou défiscaliser.

Les avantages de la pierre sans les inconvénients

Les SCPI réunissent tous les avantages d’un investissement locatif mais sans les inconvénients de la gestion locative. Sur le plan des avantages, on l’a vu, les SCPI permettent de générer un rendement performant et stable dans la durée. Autre atout, ces placements financiers reposent sur un sous-jacent tangible, ce qui limite le risque de bulle spéculative comme cela fut le cas pour les subprimes en 2008. L’immobilier peut avoir un point faible : sa liquidité. Mettre un bien en vente demande du temps. Il faut parfois effectuer des travaux de rénovation, faire des visites puis passer devant le notaire. Plusieurs mois peuvent s’écouler. La revente des parts de SCPI de rendement est organisée par les sociétés de gestion. Il existe un marché secondaire, pour lequel les parts de SCPI peuvent s’échanger facilement aujourd’hui. L’immobilier peut aussi demander un ticket d’entrée élevé, ce qui n’est pas le cas des SCPI.

Les SCPI mutualisent le risque de deux manières

  • La propriété des actifs immobiliers est partagée entre un grand nombre d’associés. Les risques locatifs sont donc limités.
  • Chaque SCPI gère un parc immobilier composé d’un grand nombre d’actifs situés dans des agglomérations différentes, en France et à l’étranger. Mieux, leur gestion est déléguée à des professionnels et ce marché est régulé par l’Autorité des Marchés financiers (AMF).

Quelques risques tout de même....

Il est important d’avoir à l’esprit qu’investir en SCPI comporte tout de même quelques risques. Ces risques sont indissociables de l’investissement immobilier. Comme tout achat immobilier, la SCPI est un placement de long terme. Il n’est pas aussi liquide qu’une somme d’argent versée sur un livret d’épargne réglementée et qu’on peut retirer à tout moment : revendre peut prendre du temps. Enfin, il existe un risque de perte en capital dans l’hypothèse où les actifs détenus par la SCPI perdraient de leur valeur. Un moindre mal serait l’absence de rendement ou un rendement plus faible qu’espéré. Là encore, il faut composer avec. Si la SCPI a pour avantage de verser des revenus réguliers, elle ne garantit pas le capital et les dividendes et doit rester un outil de diversification de son patrimoine sans dépasser les 20 % de son portefeuille global.

Bon à savoir

Il est conseillé de bien s’informer en amont en consultant la note d’information de la SCPI, les statuts, le bulletin de souscription et le cas échéant, le dernier rapport annuel et bulletin trimestriel d’information.