Marseille XIIIe : la perle des quartiers nord

Marseille XIIIe  : la perle des quartiers nord
partage(s)

Vaste et diversifié, le XIIIe arrondissement de Marseille peut séduire par ses prix bas, son calme et sa faible densité de population. Le revers de la médaille se cache dans son relatif isolement.

Un arrondissement résidentiel... mais pas que !

Situé au nord-est du centre-ville, le XIIIe se distingue comme l’arrondissement le plus peuplé de Marseille, avec près de 90 000 habitants recensés en 2010. Avec ses 28 kilomètres carrés, il est aussi l’un des plus vastes. Essentiellement résidentiel, le XIIIe abrite cependant dans le quartier de Saint-Jérôme le pôle universitaire Aix-Marseille I, l’un des plus importants du département. On y trouve par ailleurs de nombreuses entreprises, attirées par le prix plus faible du foncier, notamment du côté de Saint-Just ou La Rose.

Un vaste territoire aux visages multiples

Les logements modernes perchés sur les hauteurs de Palama, Les Mourets ou Les Médecins, à l’extrême nord, font face à des quartiers plus anciens et parfois très pittoresques, dont notamment Château-Gombert, célèbre pour son ambiance de village, son patrimoine architectural, ses édifices religieux et ses jolies fontaines. C’est dans ce même quartier excentré que le Musée du Terroir Marseillais  a ouvert ses portes en 1927 et attire, depuis, de nombreux touristes.

Le XIIIe en quelques chiffres

  • Avec 74 % de logements collectifs, contre 82,86 % pour la moyenne de Marseille, le XIIIe arrondissement offre des opportunités à tous ceux qui rêvent d’une maison individuelle.
  • 54 % des habitants sont locataires de leur logement, soit un chiffre conforme à la moyenne locale.
  • 51 % des logements disposent de quatre pièces ou davantage, contre seulement 38 % en moyenne dans toute la ville.

Transports : une desserte inégale

Le XIIIe arrondissement de Marseille offre une qualité de vie très appréciable à ses habitants mais souffre en contrepartie d’un certain isolement. La ligne 1 du métro, qui permet de rallier notamment la gare Saint-Charles, ne compte que quatre stations sur l’ensemble du territoire et s’arrête à La Rose, au niveau du technopôle de Château-Gombert. Les habitants des quartiers au nord du canal de Marseille, dont par exemple Palama ou Les Mourets, doivent compter sur quelques lignes de bus ou la voiture. A partir de La Rose, une voie rapide (la N1547) permet de rejoindre assez vite l’autoroute A7.

Des « quartiers-villages » aux prix variés

Les acquéreurs aisés se retrouvent pour l’essentiel dans le quartier historique et prestigieux de Château-Gombert, où les prix au mètre carré affichent traditionnellement les plus hauts niveaux de l’arrondissement avec environ 2 900 € par m² début 2015 (contre 2 400 € en moyenne). Parmi les quartiers de l’extrême nord, Les Mourets s’impose comme le plus coté. A l’opposé, le parc immobilier assez ancien de La Rose, Malpasse ou Saint-Just tend à y tirer les prix vers le bas, jusque sous le seuil des 2 000 €, ce qui ouvre de nombreuses opportunités aux acheteurs plus modestes.

Les multiples visages du XIIIe arrondissement et de ses « quartiers-villages » sont à l’image de Marseille. Un achat est fortement recommandé à tous ceux qui n’ont pas besoin de rester à proximité immédiate du centre-ville.

Les points clés à retenir

  • Le XIIIe est l’arrondissement le plus peuplé de Marseille, mais aussi un des plus vastes.
  • Il compte onze quartiers, certains prestigieux et d’autres plus populaires.
  • A défaut de voiture, la proximité des transports publics doit constituer pour vous un enjeu stratégique.

La rédaction vous conseille :