Comment établir un contrat de bail d'habitation pour louer votre logement ?

Vous devez établir le contrat de bail pour une durée d'un ou trois ans. © Richard Villalon
partage(s)

Avant l’entrée du locataire dans votre logement, vous devez établir un contrat de bail d'habitation qui va fixer tous les termes et les conditions de la location. Quelles mentions doivent figurer sur le contrat ? Quelles sont les clauses obligatoires et celles qui sont interdites ?

La durée du bail : 1 an pour la location meublée, 3 ans pour un logement vide

Tout d’abord, vous devez fixer la durée du bail qui va s’appliquer à votre locataire. Si vous louez un logement vide, notez que cette durée est de 3 ans minimum dans la mesure où votre locataire est un particulier. En revanche, notez que si vous louez un logement meublé, le bail sera obligatoirement d’un an. Votre locataire peut demander un contrat de bail d’une durée inférieure à 3 ans s’il est obligé de quitter le logement pour des raisons professionnelles ou familiales, et ces raisons devront être précisées dans le bail. Cependant, le bail d'habitation est conclu pour une durée d’un an minimum.

Les clauses obligatoires dans le contrat du bail d'habitation

En rédigeant le bail pour votre locataire, vous devez penser aux mentions et clauses obligatoires. Vous devez commencer par donner une description précise du logement que vous mettez en location, et préciser par exemple la présence d’une cave ou d’un jardin, et indiquer si ces derniers sont également loués. De même, d’autres informations doivent figurer dans le bail, tels que l’état civil et les coordonnées de chaque personnes parties prenantes du bail, le montant et les termes de paiement du loyer ainsi que l’indice et la date de révision de celui-ci, le montant du dépôt de garantie, l’énumération des parties communes, etc.

Bon à savoir

Si vous déléguez la recherche d’un locataire à une agence, celle-ci devra s’assurer que le bail a été rédigé en bonne et due forme.

Les documents que vous devez joindre au bail pour qu'il soit valable

Vous devez joindre un certain nombre de documents au bail que vous fournirez à votre locataire :

  • Vous devez remettre l’état des lieux d’entrée établi à l’entrée du locataire.
  • Si le logement fait partie d’une copropriété, vous devez joindre également un exemplaire du règlement de copropriété.
  • Vous devez fournir également les références des loyers pratiqués dans le voisinage si le loyer est fixé par rapport à celles-ci.
  • Vous devez également annexer au contrat de location les diagnostics exigés par la loi, à savoir l’état des risques naturels et technologiques, le diagnostic de performance énergétique, le constat de risque d’exposition au plomb.

Les clauses que vous ne pouvez pas inclure dans le bail

Vous devez également prendre connaissance des clauses interdites dans un bail, afin de ne pas risquer de sanction. Certaines clauses sont nulles et n’ont aucune valeur juridique, comme par exemple des clauses suivantes :

  • Une clause qui obligerait le locataire à laisser visiter le logement les jours fériés ou plus de 2h par jour en vue d’une vente .
  • Une clause qui imposerait au locataire une compagnie d’assurance particulière pour la souscription du contrat d’assurance habitation.
  • Une clause qui contraindrait le locataire à payer son loyer par prélèvement automatique.
  • Une clause qui prévoirait la responsabilité collective des locataires en cas de dégradation des parties communes de l’immeuble.
  • Une clause qui interdirait au locataire l’exercice d’une activité politique, syndicale, associative ou professionnelle.

Astuce SeLoger

Vous êtes propriétaire d’un logement et vous souhaitez le louer ? Créez gratuitement votre annonce sur LouerVite by SeLoger !