Etudiants : les solutions pour se loger à Paris sans se ruiner

Etudiants : les solutions pour se loger à Paris sans se ruiner
partage(s)

Les vacances d’été approchent à grands pas et de nombreux étudiants s’apprêtent à quitter le domicile familial pour débuter des études supérieures, à Paris. Découvrez les conseils de la rédaction pour se loger rapidement et à des prix attractifs.

Location meublée ou colocation ?

Les demandes de logement auprès des CROUS sont clôturées depuis la fin du mois de mai et les étudiants sont désormais confrontés à la traditionnelle « course au logement ». La location d’un appartement meublé peut être la solution idéale pour les étudiants souhaitant devenir indépendants. Les étudiants peuvent effectuer leurs recherches de logement sur des sites regroupant les annonces des professionnels, comme seloger.com. Confier sa recherche d’hébergement meublé à une agence immobilière est aussi avantageux, car cela permet de bénéficier d'un accompagnement efficace (recherche, montage du dossier…).

Bon à savoir

La colocation intergénérationnelle propose de partager le logement d’un senior afin de lui garantir une compagnie au quotidien et éventuellement un complément de revenu. Cela permet de louer un logement pour une somme attractive.

La colocation est une bonne alternative à la location classique. En effet, elle permet d’accéder, à moindre coût, à la location d’appartements meublés plus spacieux, dans des quartiers huppés, dans lesquels ils ne pourraient pas se loger seuls. Toutefois la colocation nécessite de trouver les bons colocataires, d’avoir de bonnes garanties pour chacun d’entre eux et de respecter certaines règles de savoir-vivre. Des sites de petites annonces spécialisés dans la colocation, tel que appartager.com, peuvent se révéler très utiles.

Résidences universitaires, foyers étudiants : des solutions « communautaires »

Pour un jeune qui s’installe à  Paris pour la première fois, vivre dans une structure regroupant de nombreux étudiants permet de créer des contacts de façon aisée. Cependant, l’écart entre l’offre et la demande est immense. A Paris, nous pouvons dénombrer près de 230 000 étudiants alors que seulement 17 300 places sont disponibles dans les résidences universitaires, d’après une étude de l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme). Les résidences étudiantes privées sont sensiblement plus chères que les cités universitaires mais la sélection moins rigoureuse à l’entrée permet de trouver un logement plus facilement.

Le montant du loyer est-il conforme à la loi Alur ?

A partir du 1er août, l'encadrement des loyers est mis en place à Paris. Il faut donc vérifier que le loyer du logement que vous êtes sur le point de louer n'est pas supérieur au loyer de référence de votre quartier, majoré de 20 %.

Les foyers étudiants ont évolué de manière positive au cours des dernières années. Alors que les conditions y étaient plutôt précaires par le passé (contraintes horaires, dortoirs surpeuplés), aujourd’hui certains foyers étudiants proposent des chambres meublées pour 1 à 3 personnes. Les foyers étudiants sont destinés aux jeunes qui apprécient la vie en communauté. Il faut donc prendre en compte les avantages et inconvénients avant de se lancer.

La rédaction vous conseille :