Lille, Paris, Toulouse... Top 5 des meilleures villes étudiantes !

Lille, Paris, Toulouse... Top 5 des meilleures villes étudiantes !
partage(s)

Pour les étudiants, l’été est une saison propice pour la recherche d'un logement. L’occasion de faire le point sur le marché immobilier des 5 plus grandes villes étudiantes de France et sur leur évolution.

Logements : les 5 villes qui attirent le plus les étudiants

En tête du palmarès, l’indétrônable ville de Paris. La capitale attire chaque année plus de 500 000 étudiants, séduits par le cadre de vie de la ville Lumière et sa concentration d’établissements de renom. Avec près de 150 000 étudiants, Lyon s’impose comme la deuxième ville universitaire du pays. Son enseignement supérieur varié (grandes écoles d’ingénieurs, Normale Sup ou les CHU) présente de multiples débouchés aux jeunes diplômés. Vient ensuite Toulouse. Les 4 universités et les 16 grandes écoles de cette ville festive et cosmopolite séduisent chaque année près de 130 000 étudiants. Au Nord, la ville de Lille arrive en quatrième position et offre à ses 107 000 étudiants de multiples activités et de nombreuses perspectives d’emplois dans la région. Elle est suivie de Nantes, très bien classée en termes de qualité de vie, d’enseignement et d’emploi. Elle compte 55 000 étudiants et ne cesse d’attirer de nouveaux profils notamment dans le secteur des nouvelles technologies.

Conseil Seloger

Consultez toutes les annonces de locations immobilières de particuliers et de professionnels dans toute la France pour trouver votre bien avec LouerVite.

Un marché de la location généralement en baisse

Bonne nouvelle pour les étudiants  de ces grandes villes : le marché de la location poursuit globalement sa baisse en 2017. Par rapport à 2016, on constate un recul des loyers de 2,4 % à Paris, 4,8 % à Toulouse, 6,7 % à Nantes et 7,7 % à Lille. Cette érosion  a été favorisée par l’encadrement des loyers de la loi ALUR mais s’explique aussi plus simplement par le franchissement du budget limite des étudiants et de leur famille : « La pénurie de logement est toujours vraie mais la limite de budget est maintenant atteinte. Les bailleurs nous disent qu’à loyer égal, ils mettent plus de temps à louer qu’il y a un an », constatait  en septembre dernier Brice Boullet, fondateur du site Location-etudiant.fr. Seule la ville de Lyon maintient ses prix avec une légère hausse de 0,7 %.

Des loyers étudiants globalement en baisse

Paris, de loin la ville la plus chère

Si l’ensemble des villes affichent des prix moyens au m2 sous le seuil des 15 €, la capitale fait figure d’exception avec des prix 40 % plus élevés. Ainsi, à surface égale, un étudiant devra débourser environ 730 € pour louer son studio à Paris, 480 € à Lyon, 460 € à Lille, 440 € à Toulouse et 390 € à Nantes (source baromètre location-etudiant.fr).

La colocation, une solution pour réduire les coûts

Une alternative existe pour réduire son budget logement : la colocation. Dans les grandes villes – exceptée la capitale qui connaît une pénurie d’appartements familiaux -  les grandes surfaces affichent des loyers au m2 inférieurs à ceux des petites. Un 4 pièces de 100 m2 coute en moyenne 1500 € à Lyon et à Lille (soit 500 € par colocataire), 1300 € à Toulouse et 1000 € à Nantes (soit respectivement 430 et 330 € par colocataire). Ainsi, à  budget équivalent, voire inférieur, l’étudiant disposera de sa propre chambre mais aussi de la jouissance des pièces communes (salon, salle de bains, cuisine…).

Conseil SeLoger

Avant d'emménager, estimez votre futur loyer sur le site de LaCoteImmo.