Location saisonnière ou à l'année : comment louer son logement ?

Dans une ville touristique comme Menton, dans les Alpes-Maritimes, il peut être judicieux d’opter pour une location saisonnière. © allard1
partage(s)

Vous venez d’effectuer un investissement locatif mais vous ne savez pas encore comment louer votre bien immobilier ? Location saisonnière, Airbnb ou location à l’année, plusieurs options s’offrent à vous.

Optez pour la location à l’année dans un bassin d’emploi dynamique

Pour choisir comment louer votre bien immobilier, vous devez avant tout étudier attentivement la demande au sein de la zone géographique où se situe votre appartement ou maison. Les locataires restent longtemps ? Votre bien est localisé dans une région étudiante ou dans un bassin d’emploi dynamique ? Si la réponse est oui, il est préférable d’opter pour une location à l’année, qu’elle soit vide ou meublée. Par ailleurs, dans le cas d’une location meublée, sachez que le contrat minimum peut être réduit à un an renouvelable (9 mois pour les étudiants), contrairement aux baux classiques, qui nécessitent 3 ans.

Attention à l’encadrement des loyers !

Avec l’encadrement des loyers, mis en place à Paris et Lille, le loyer de référence, déterminé en fonction du quartier, du type de logement ou de l’année de construction, ne peut être majoré de plus de 20 % ou minoré de plus de 30 %.

Région touristique : privilégiez la location saisonnière

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier dans une région touristique et vous souhaitez le mettre en location ? Il pourrait être judicieux de privilégier une location saisonnière. Néanmoins, ce marché étant très concurrentiel, il est indispensable de créer votre annonce de façon minutieuse et d’adopter une décoration efficace pour susciter l’intérêt des locataires potentiels. Par ailleurs, sachez que de nombreux canaux de communication sont à votre disposition pour faire connaître votre logement : le bouche à oreille, le site web ou blog personnel ou encore les sites d’annonces spécialisés dans la location saisonnière comme SeLoger’ Vacances

Pour vous protéger, pensez à l’acompte !

Il est conseillé d’exiger le versement d’un acompte jusqu’à 6 mois avant la date de début du séjour, afin de réduire les risques de désistement du locataire.

Quid des locations type Airbnb ?

Comme les locations saisonnières « classiques », les locations type Airbnb sont parfaitement adaptées aux régions ou villes qui accueillent de nombreux touristes (Corse, Paris, Côte d’Azur…). Cependant, avant de mettre son logement en ligne sur une « plate-forme communautaire », il faut prendre quelques précautions. Pour commencer, il faut veiller à ce que la description qui accompagne l'annonce soit la plus précise possible, notamment en ce qui concerne les équipements intégrés (ou non) et autres commodités (Wifi, télévision, etc.). Par ailleurs, il ne faut pas négliger les détails qui pourraient engendrer des conflits : conditions d'annulation, heure d’arrivée et de départ, etc.

Respectez la réglementation en vigueur

En France, pour louer son habitation sur un site type Airbnb, une déclaration préalable de location d'un meublé de tourisme est obligatoire, tout comme la déclaration de ses revenus locatifs. Il faudra cocher la case « location saisonnière » sur votre déclaration d'impôts.